Rejoindre l'université après la prépa, est-ce un échec ?

Emma Eymery

Un peu de contexte ...

Après mon baccalauréat ES, j'ai décidé de rejoindre la prépa, en filière B/L. J'adorais les lettres, l'histoire et les langues étrangères, mais avais envie de garder un niveau solide en sciences sociales et en mathématiques. La B/L était alors une évidence. Je pouvais poursuivre les matières que j'aimais, tout en ayant l'opportunité de rejoindre une école de commerce, au bout de deux ans. 

Malheureusement, je n'ai pas rejoint la dite école de commerce de mes rêves. J'aurais pu khûber, pour retenter ma chance l'année suivante. J'ai finalement décidé d'entrer en licence d'économie, à l'université. Mais ce parcours a un petit bonus ; il comporte une préparation aux concours d'admission sur titre Bac+3, qui permettent de rejoindre le programme grande école des écoles de commerce. 

Les atouts de la licence par rapport à la khûbe

Tout d'abord, la licence m'a permis d'approfondir les connaissances en économie, déjà  acquises en prépa. Nous avons abordé les fondements techniques et mathématiques des théories déjà vus en B/L/. L'adaptation au niveau académique a été donc très rapide.


De plus, le rythme à l'université est plus lent qu'en prépa. Le temps libre dont on dispose peut nous permettre de combler rapidement les quelques petites lacunes qui pourraient encore subsister. 

Cette annnée à l'université m'a aussi fait réflechir à une future spécialisation, en master. Contrairement à une année de khûbe, j'ai pu assister à des cours dans des matières toutes nouvelles (comme la finance, le management stratégique  ...), qui m'ont ouverts un nouveau champ des possibles. 

Rejoindre cette licence ne m'a pas  fait renoncer à mon rêve d'intégrer une école de commerce. Tout est possible, même à l'université ! Il vous suffit simplement de candidater aux concours d'admission sur titre au niveau Bac +3. Vous pouvez ainsi rejoindre vos anciens camarades préparationnaires déjà en école, au niveau du master 1.

Une réussite

Rejoindre l'université après la prépa n'est pas synonyme d'échec. Au contraire, je suis sûre que ce parcours peut être le signe d'une véritable réussite, vous permettant de connaitre deux environnements très différents, mais tout aussi enrichissants. 

Si vous avez d'autres questions

Pour toutes autres informations et précisions, n'hésitez pas à prendre directement rdv avec moi sur le site des Advisors 😄


— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle