L'expérience professionnelle, un réel atout ?

Discutez gratuitement avec Antoine de votre projet d'orientation

1. Il faut un début à tout !

Quand j'ai dû rédiger mes premières lettres de motivations et peaufiner mon CV qui sera par la suite envoyé à plusieurs entreprises pour que je puisse effectuer un stage à leurs cotés, j'ai pu constater que je n'avais pas fait beaucoup de choses dans ma vie. C'est normal de commencer à chercher des stages ou jobs étudiants pour la première fois ! Une chose que toutes les entreprises ne perçoivent pas de la même manière hélas.... Je me suis alors posé la question suivante : est-ce normal de vouloir postuler à des petits boulots sans avoir jamais travaillé de sa vie ?

2. Les premières expériences professionnelles

Il est tout à fait normal de commencer quelque part, et au début, il est évident que la seule expérience professionnelle que l'on a tous c'est ce fameux stage en entreprise que l'on fait en 3ème. Mais alors que beaucoup d'étudiants ont déjà pu faire plusieurs jobs d'été, quand nous arrivons face à ce genre de profil comment se démarquer ? Ne pas avoir travaillé avant avoir soufflé ses 20 bougies est quelque chose de courant et ne doit pas être vu comme un handicap. Ce temps à ne pas travailler pour gagner un pécule a surement été passé à profiter de voyages ou autres. Cependant, quand il faut commencer à chercher un emploi, ce manque d'expérience peut être une chose qui tique les employeurs.

3. La couleur des études

Alors que vous commencez à rédiger votre CV et constatez son vide, c'est le moment où l'étoffer devient primordial. Valorisez plutôt ce que vous avez pu apprendre pendant votre cursus, les petites tranches de vie qui vont ont fait mûrir etc. Le recruteur sera sans aucun doute attentif aux détails et ce quels qu'ils soient, que vous ayez voyagé dans la Creuse ou au Caire, vous en avez tiré quelque chose, vous avez pu tirer des leçons des matchs de tennis en double que vous avez pu faire etc. Donc sans expérience préalable, on peut quand même se valoriser et valoriser notre vie, même si elle n'était pas en entreprise.

4. Trop d'expérience ?

Au cours de mes différents entretiens et après avoir discuté avec plusieurs aides au recrutement, j'ai pu tirer la conclusion que les petits jobs, c'est bien, mais c'est pas tout ! Travailler dans plusieurs entreprises permet certes d'acquérir de l'aisance et de l'adaptation sur le travail demandé et rapidement, mais au delà de ça, pour trouver des stages, c'est plus la formation qui prime. De plus si on prend en compte les vingts jobs mentionnés dans le CV, qu'en retient-on ? Quelle cohérence y a-t-il à faire autant de petits emplois si ce n'est pour gagner un précieux revenu ? En effet au delà de gagner de l'argent, on gagner certes en expérience, mais qui n'a pas forcément toute sa valeur

5. Conclusion

Avoir fait plein de petits boulots à droite à gauche est certes une expérience sans pareil pour se lancer dans ses recherches d'emploi ou de stage, mais est-ce réellement nécessaire ? En donnant du ton à son CV et à sa lettre de motivation on peut s'en passer et valoriser son profil selon une sorte de continuum (j'ai fait ça et ça avant, ce qui justifie que je veuille faire ça) plutôt que d'énumérer des emplois à courte durée qui ont surtout apporté une expérience : l'adaptation en entreprise (bon et de l'argent parce qu'il faut bien vivre à un moment !)

Bac+5 (Bac S)

Antoine, 23 ans

Domaines d'études : Électronique, Électrotechnique

Mon futur métier : Ingénieur en mécatronique