Pourquoi choisir une école de commerce?

Angeline Verlinde

— Qu'est ce qu'on fait en école de commerce?

En école de commerce logiquement, on apprend à commercer. Le but en gros c'est d'être capable à la fin de tes études de te débrouiller dans le commerce en général, mais les écoles t'ouvrent de nombreux domaines et spécificités différentes sur le marché, comme le marketing, les finances, l'immobilier par exemple. Les matières sont donc diversifiées; on y apprend des matières de base comme l'économie, les maths des finances ou la comptabilité, mais aussi d'autres matières indispensables au bon fonctionnement d'une entreprise, comme par exemple le droit, les relations internationales, l'informatique ou encore des cours sur les pays émergents. Le but étant de former des managers capables de pouvoir gérer tous les aspects d'une entreprise. De nos jours, les écoles sont toutes très axées sur l'international; un bon manager se doit d'être capable d'analyser le monde qui s'ouvre à lui et à son entreprise. On y apprend donc tous les codes du commerce qui sont très variés, via de nombreux projets de groupe, ce qui permet d'apporter du dynamisme dans les cours, et de ne pas laisser les connaissances seulement dans la théorie, dans le but de pouvoir les utilisées plus tard. 

 

— Comment fonctionnent les cours?

Les classes comptent en moyenne 35 élèves, ce qui permet de garde un rapport avec les professeurs meilleur qu'à la fac. L'ambiance est aussi meilleure puisqu'on a la possibilité de connaître tout le monde, et cela permet au cours de ne pas être uniquement magistraux. La plupart des cours sont faits par des anciens professionnels, pour la plupart anciens chefs d'entreprises qui savent donc précisément de quoi ils parlent. Cela nous permet également d'avoir un point de vue différent, ainsi que des expériences plus concrètes. 

Au niveau du déroulement des cours, cela ressemble à des cours de lycées, puisque le petit nombre d'élèves permet de poser des questions et d'intervenir facilement, il y a cependant plus de projet de groupes nous permettant de mettre en pratique les informations récoltées durant le semestre. Le rapport avec les professeurs est en revanche différent, et les discussions et interventions sont plus ouvertes, se rapprochant d'un rapport d'égal à égal. 

En matière d'emploi du temps, ils changent la plupart du temps toutes les semaines, avec des horaires variables; les cours peuvent commencer à 8h et finir à 15h le lundi, et commencer à 13h et finir à 20h30 le jeudi par exemple. 

— Les avantages

L'école de commerce apportent d'importants avantages : 

- une reconnaissance nationale et/ou internationale en fonction de l'école choisie.

- un encadrement important, avec des petites classes, des professeurs disponibles etc.

- un réseau et des relations utiles pour trouver des stages ou un emploi à la sortie.

- une vie associative importante, avec beaucoup de possibilités d'activités, engagements citoyens, voyages etc.

— Les inconvénients

- le coût, qui tourne le plus souvent autour de 10 000 euros l'année. 

- peu d'aides pour les logements. 

 

— En résumé

En résumé, l'école de commerce est il me semble le meilleur choix pour étudier le commerce si on a les moyens. L'école permet plus que la fac une reconnaissance et un réseau à la sortie. Dans les grandes entreprises, un manager sortant d'une école de commerce est souvent plus recherché qu'un étudiant sortant de fac. L'école de commerce permet également un encadrement nécessaire si on a besoin d'être un peu poussé dans les études, sans non plus mettre une pression et une trop grosse charge de travai, tout en ayant un bon rapport avec les professionnels qui nous font cours. Les cours sont également plus dynamiques et "techniques" qu'en fac, puisque les élèves doivent mettre en pratiquent ce qu'ils apprennent. En temps normal, la vie associative y est aussi très importante, avec des associations dans de nombreux domaines, permettant de découvrir de nouvelles choses/personnes. 

Cela dit, on peut très bien accéder à une école de commerce après un BTS ou un BUT, ou encore après une licence, ce qui éviterait un coût trop important. 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle