De la PACES à la prépa intégrée en pass... | Blog

De la PACES à la prépa intégrée en passant par la fac : se réorienter et trouver sa voie !

Camille Bernard

Arrêter la PACES, être admise en L1 d’une Fac en Sciences du vivant pour un semestre puis finir par entrer en 2ème année de prépa intégrée d’une école d’ingénieurs : voilà le resumé de mes deux premieres années d’études.

 

La PACES : semestre 1 — 2019

Depuis petite, je m’imaginais travailler dans la santé, mais, c’était sans connaitre toute l’étendue des possibilités concernant les études en Sciences du vivant. On me répétait sans cesse que la première année d’étude de médecine serait difficile et pour cause. La pression psychologique que je me mettais, les (trop) nombreuses heures de travail fournies, apprendre par coeur sans jamais appliquer la théorie, tout cela n’était pas fait pour moi. C’est donc après un semestre à essayer que j’ai décidé d’arrêter.

J’aime les sciences, la biologie, la chimie mais je ne veux pas devenir médecin… Alors que faire ?

 

La licence : semestre 2 —  2020

En n’ayant validé aucun semestre, j’ai postulé pour la Fac qui proposait d’entrer directement au second semestre et tout de même d’obtenir les crédits d’une année entière. Même si je ne remercierais jamais assez l’opportunité offerte par la Fac de se réorienter en cours d’année, je ne m’y suis pas sentie à ma place.

Ce qui m’a plu

  • Beaucoup de temps libre (mais trop peut-être)
  • Un accueil chaleureux et la possibilité de se réorienter
  • Les petits groupes de TDs et de TPs

Ce qui m’a repoussé

  • La difficulté de se projeter après la licence
  • L’organisation et l’encadrement (notamment pendant la crise sanitaire)

 

La prépa : semestre 3 et 4 — 2020-2021

C’est après de nombreuses portes ouvertes, et salons que j’ai trouvé MON école. J’ai donc passé des entretiens et des examens pour y être finalement admise.

Ce qui me plait

  • Des projets
  • Une vie sociale à l’école
  • Des stages obligatoires
  • Un accompagnement et un soutien
  • Un départ à l’étranger
  • La disponibilité des profs
  • La multitude de cours
  • Les TPs pour appliquer les connaissances

Ce qui peut déranger

  • On y est comme au lycée : classe avec présence obligatoire et prof principal, devoirs sur table réguliers et 8 heures de cours par jour
  • La charge de travail à fournir est conséquente
  • Le prix

 

Vous aurez finalement compris que j’ai trouvé ma place au sein de l’école d’ingénieurs que j’ai intégré. C’est pour cela que j’écris cet article. Je souhaite la même chose pour vous !

 

Alors pour cela:

Écoutez vous !!!

  Vous et vous seul.e savez ce que vous souhaitez pour vos années d’études.

Demandez des conseils (je suis d’ailleurs là pour ça) !

N’oubliez pas qu’abandonner et recommencer n’est pas dramatique.

Je dirais même que c’est courageux de changer ses plans et de reconnaitre ses erreurs.


— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle