Mes premiers pas à l'école d'IADE

Discutez gratuitement avec Clément de votre projet d'orientation

1.

La spécialisation d'infirmier anesthésiste m'a toujours attiré depuis mon entrée dans la formation initiale infirmière. J'avais le sentiment de me retrouver dans la description de ce métier. Il fallait de toute façon exercer une certaine durée avant de pouvoir prétendre à passer le concours. Je vous raconte ici mon parcours, mes difficultés et mes débuts dans la formation IADE

2. Mon parcours

Au cours de mes études en soins infirmiers, j'ai eu l'occasion de travailler les week ends à la régulation du SAMU de ma région. C'est durant cette expérience que j'ai pu rencontrer pour la première fois des professionnels infirmiers anesthésistes. L'exercice en SMUR de l'IADE n'étant clairement pas le coeur de métier, je me suis par la suite renseigné sur leur fonction "majeure" d'exercice au bloc opératoire. La valorisation des connaissances, l'aspect technique et l'étroite collaboration avec le médecin anesthésiste réanimateur sont autant d'éléments qui m'attiraient dans cette fonction.

3.

A la suite de mon diplôme, j'ai directement exercé en milieu hospitaliers tels que la neurologie, l'ORL et l'unité de neurologie vasculaire. J'ai exercé pendant 3 ans avant de me décider à passer le concours. Plusieurs éléments ont accélérés ma décision : mon âge (je ne souhaitais pas trop attendre afin de ne pas être bloqué par la suite par des contraintes familiales) et mon envie d'évoluer (j'avais envie de changer de service et je me suis dit que l'anesthésie serait une belle évolution).

4. Préparation au concours

Le concours IADE me semblait initialement inaccessible. Comportant une épreuve écrite et orale, je pensais que ma courte expérience et les types de services dans lesquels j'exerçait serait un frein à mon entrée en école. J'ai d'abord acheté des ouvrages préparant au concours. J'ai également pu m'inscrire à un cycle préparatoire au concours IADE. Cela m'a permis de m'entraîner sur les grands thèmes retrouvés au concours et également sur l'épreuve orale. Je me suis inscrit dans les concours de trois écoles d'IADE en France (Tours, Poitiers et Limoges).

5. Obtention du concours et début de formation

Malgré un concours que j'ai trouvé particulièrement difficile, de nombreuses craintes et un stress intense, j'ai réussi à bien me placer dans le classement du concours. Cela m'a permis d'obtenir un financement de la formation par mon centre hospitalier. J'ai débuté la formation avec beaucoup d'entrain et... c'était très sympathique de pouvoir acquérir de nouvelles connaissances mais également très intense ! Le début de formation est très concentré sur la pharmacologie, l'accueil du patient et la préparation du site d'anesthésie. Il me reste encore beaucoup de choses à acquérir avant d'être IADE mais j'accueille la formation avec beaucoup de motivation.

BAC +5 (Bac ES)

Clément, 25 ans

Domaines d'études : Santé, Médical

Mon futur métier : Infirmier anesthésiste

2 avis

Voir profil