Les livres en Licence de Lettres.

Gwendoline Garin-laurel

— En cours

Je suis, comme mon profil l'indique, en deuxième année de Licence de Lettres modernes. 
Avant que je ne m'oriente sur ce chemin, on me disait sans arrêt que ce n'était pas une orientation à choisir si on aimait pas lire. Et c'est vrai. 

C'est pour ça que je trouvais intéressant que je parle dans un article de comment j'ai pris un tout nouveaux rythme de lecture à partir de mon entrée à la fac. 

En Lettres, dans de nombreuses matières, on vous demande de lire des oeuvres que les profs auront choisit. Des fois cela sera facultatif, mais je conseil vivement de les lire même si le prof n'y juge pas nécessaire, car cela aide beaucoup lors des partiels, ça vous donne beaucoup d'exemples pour illustrer vos propos lors de dissertation ou de commentaires de textes. 
Le rythme sera donc très soutenu. Personnellement, il y a certains livres que j'ai commencé trop en retard et j'ai assisté à des cours sur le livre en question sans l'avoir lu. Il faut faire très attention à ça, parfois on doit lire plusieurs oeuvres, pour les étudier qu'une heure ou deux avec le prof. Les lectures demandent donc beaucoup de travail personnel. 

— Personnellement...

Pour ma part, se fut très dur de suivre ce rythme, habituée à lire trois à quatre livres par mois, plus centrés sur du fantastique ou de la lecture jeunesse, de la s-f etc... En cours de Lettres, les lectures sont plus anciennes, parfois même datant du moyen-âge, il faut donc bien les suivres si vous n'en êtes pas habitués. Cela à eu tendance à me décourager sur le début, surtout que je n'ai plus vraiment eu le temps de lire mes lectures à moi. Mais finalement, on s'habitue et on trouve une bonne manière de travailler sur ses lectures. C'est pour moi le plus important pour survivre à la fac, trouver une manière de travailler qui vous convient et qui vous rend la vie plus facile. 

J'ai compris que je devais commencer un livre dès que j'en avait l'occasion, que je devais en prendre des notes, parfois relire certains passages, ne pas hésiter à relever des citations etc... Parfois les profs nous donnait les oeuvres sur lesquelles lui-même s'appiuyait pour ses cours. J'ai pris pour habitude de toujours y prendre en note. Ainsi, si je vois que j'ai des difficultées dans une matière en particulier, je regarde ces références pour rendre mon cours plus complet et mieux l'étudier. Cela m'a aidé à plusieurs reprises. 

— L'achat de livre

En ce qui concerne les achats... 

Personnellement, je préfère avoir un livre en face de moi quand je dois l'étudier en cours, car je peux l'avoir à tout moment sous les yeux. Je ne suis donc pas de celles qui lis les oeuvres au programme sur pdf ou sur d'autres applications. Mais cela reste totalement possible pour ne pas vous emcombrer ! 

J'ai trouvé récement, grâce à Study advisor, une application me permettant de revendre les livres des précédents semestres que je ne compte plus utiliser afin de faire un peu de place, et de permettre à ceux qui comme moi préfère avoir un livre en main propre, de payer un peu moins cher que sur internet, et même de l'avoir plus rapidement. Je sais qu'un étudiant n'a pas souvent des moyens financiers illimités. Et vu le nombre de livres que l'on vous donne en Lettres, la moindre petite économie à faire sur leur achat est la bienvenue. 

De plus, je sais aussi que ma fac à une bibliothèque universitaire qui propose la plupart des livres que les professeurs utilisent, donc parfois, même pas besoin de l'acheter, il est disponible à l'emprunt, ou même parfois en pdf sur le site de la BU. 

En bref, au niveau des prix, on trouve toujours des solutions ! Il suffit de chercher un peu et de ne pas se contenter d'amazon ;). 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle