L'utilité d'apprendre une langue rare pendant ses études

Riantsoa Moreau

— Faut-il apprendre une langue rare ?

Quantités d'universités et d'autres établissements d'études supérieures proposent l'apprentissage d'une nouvelle langue au niveau débutant après le bac. Il est même possible, si vous êtes de nature courageuse, d'apprendre une nouvelle langue tout-à-fait indépendamment de vos études. Mais alors, pourquoi devriez-vous franchir le pas ?

La première raison est en réalité assez simple puisque c'est aussi la raison pour laquelle vous faîtes des études supérieures : trouver un emploi qui vous plaise le plus possible. Evidemment, si vous souhaitez travailler dans l'international, vous voyez aisément la nécessité d'apprendre une langue, qu'elle soit rare ou pas d'ailleurs. Pour les autres, vous me direz alors que vous ne voulez pas travailler dans un milieu international ou que votre anglais vous suffit bien, mais pensez bien que depuis l'ajout de la LV2 dans les programme de tous les bacs technologiques et professionnels qui n'en avaient pas, tous les titulaires du bac depuis 2018 ont appris 2 langues au lycée et que presque tous les bacheliers parlent anglais ce qui fait de vous un candidat parmi les autres, noyé dans la masse, sans particularité aucune. Toutes choses étant égales par ailleurs, un recruteur doué de bon sens ira vers le CV d'un trilingue qui parle chinois bien plus que vers celui qui contient le banal et éternel trio anglais-espagnol-italien, même si c'est pour travailler dans une entreprise n'ayant aucune de clientèle sinophone. Avec une langue rare, vous aurez quoi qu'il arrive une petite longueur d'avance sur vos concurrents. Voyez cette langue comme un booster qui vous fera passer à la phase de l'entretien avant les autres. Tout ceci vaut également pour la recherche de stage pendant vos études, à plus forte raison même, puisque le recruteur verra que vous consacrez du temps à un apprentissage néanmoins facultatif. Imaginez alors, vous passez pour un étudiant non seulement sérieux et appliqué mais en plus volontaire et curieux ! 

La deuxième raison est celle de l'enrichissement culturel. Bien sûr, il existe d'énormes différence culturelles au sein même de l'Europe, nous le savons tous et nos professeurs de lycée n'ont pas manqué à leur devoir de nous le commenter. Mais voyez à quel point vous enrichir des particularités du monde arabe vous permet de sortir de votre zone de confort, et de vous ouvrir à une dimension internationale autrement plus grande. La connaissance de ces cultures liées aux langues vous aidera à mieux comprendre le monde qui vous entoure. Si vous veniez à être en contact avec un ressortissant d'un pays dont vous étudiez la langue, même si vous n'en maîtrisez pas pleinement le dialogue, vous serez bien plus apte à comprendre et interpréter correctement ses réactions. Et même si vous ne veniez jamais à mettre en pratique ces connaissances, vous pourrez apprendre à vos amis un tas de choses exceptionnelles qui piqueront sans doute leur curiosité, quel atout formidable pour briller en société !

   

— Quelle langue rare faut-il choisir ?

Pour qu'une langue rare vous soit utile et bénéfique, en fait il faut que se soit une langue qui, paradoxalement, soit tout sauf rare. Je m'explique, apprendre une langue en voie de disparition dont les locuteurs se comptent sur les doigts d'une main, je vous l'accorde c'est bien rare mais ça manque de pertinence. Pour que cela joue en votre faveur, il faut que la langue en question intéresse un recruteur : qu'il se dise que ça lui sera potentiellement utile. Du coup, il ne faut pas apprendre une langue qui est rare, mais une langue dont l'apprentissage en France, ou dans la pays où vous voulez vous établir, est rare. Il vous faut donc trouver une langue qui soit beaucoup parlée à travers le monde et aussi très peu enseignée en France. En réalité vous avez 3 choix principaux : 

1) L'Arabe

C'est la langue qu'il vous faut si vous voulez travailler dans tout ce qui touche au tourisme, on a beau croire que l'anglais suffira, il suffit de regarder où sont les plus grandes compagnies aériennes pour comprendre que l'Arabe est une langue hyper recherchée. C'est aussi un choix très intéressant si vous vous orientez vers le commerce : c'est encore dans des pays arabophones qu'on trouve le pétrole et quantité de ressources utilisées dans la manufacture pour le monde entier. Point fort : la syntaxe de l'Arabe est très simple : vous pouvez presque mettre tous vos mots dans le désordre qu'on finirait toujours par vous comprendre. Point faible : la grammaire et la conjugaison sont vraiment difficiles et c'est une langue à déclinaisons.

2) Le Chinois mandarin

C'est un choix super facile à justifier puisque le mandarin est la langue comptant le plus grand nombre de locuteurs au monde. La maîtrise du mandarin est un atout à la puissance incroyable pour qui veut se lancer dans le commerce. Il suffit de compter tous les objets "made in China" autour de vous pour vous en faire une idée. Point fort : les règles de grammaire sont réduites à leur minimum : le mandarin est une langue efficace, sans fioritures. Point faible : à l'oral, la maîtrise des tons demande du travail. 

3) Le Russe

On a beau penser que l'avenir se trouve sur les autres continents, la Russie est encore l'une des plus grandes puissances mondiales (ne serait-ce que par sa taille : le pays s'étend sur 11 fuseaux horaires !). Du reste, le Russe est la langue à apprendre pour qui veut faire de la diplomatie ou du commerce à l'échelle Européenne : Déjà, la Russie a encore une influence très forte sur bon nombre de pays de l'Est de l'Europe mais aussi, saviez-vous que le gaz distribué en France provient de Russie ? Point fort : il y a pas mal de similitudes avec le Français dans les formes et la conjugaison. Point faible : c'est une langue à déclinaison.     

— Comment réussir son apprentissage d'une langue rare ?

Apprendre une langue rare demande vraiment de sortir de sa zone de confort, à la différence de l'espagnol qui pourrait s'apprendre sans professeur, les langue rares impliquent déjà une première difficulté : il faut changer d'alphabet. Dans ce cas-là vous n'avez pas d'autre choix que d'apprendre l'alphabet comme quand vous avez appris à lire à 6 ans. Il n'y a que le premier pas qui coûte ! Vos efforts vont vite payer car une fois la lecture maîtrisée, vous vous retrouvez au même point que n'importe quel étudiant français qui commence l'italien.    

Cela fait : imprégnez-vous ! Trouvez-vous un ami parlant cette langue (ils sont souvent au fond de la salle pour récupérer les points de l'option sans effort) et parlez avec lui. La culture de la langue que vous apprenez est très éloignée de la vôtre d'où la nécessité absolue de vous en imprégner le plus possible. Et pour cela tous les moyens sont bons : films, séries, musiques, télé, radio, magazines, votre ami locuteur natif,...

Si vous voulez apprendre la langue en dehors des cours classiques de votre côté, je vous déconseille les applications comme Babel ou Duolingo : elle ne reflètent aucune réalité, dans la vraie vie on ne peut pas faire replay ! Je vous conseille de prendre des cours particuliers avec un locuteur natif, bien sûr c'est le mieux, mais ça c'est si vous en avez les moyens. Sinon, essayez d'utiliser une application comme Tandem : elle met en relation des apprenants avec des locuteurs. Vous pourrez aussi y faire des rencontres et aider des personnes désireuses d'apprendre le Français. 

En tous cas vous ne devez pas vous laisser impressionner par la difficulté apparente, déjà elle n'est, bien souvent, pas si forte, mais en plus, d'autres étudiants tombent dans le piège d'apprendre une langue paraissant plus simple car plus proche de la leur, se sentent trop en confiance au début et ne travaillent pas, et quand arrivent les choses sérieuses, se retrouvent dépassés !

Considérez cet apprentissage comme un investissement pour vous-mêmes : vous passerez une heure de plus par semaine à travailler que votre ami qui a pris l'option Portugais mais une fois diplômés, vous décrocherez votre emploi 6 mois avant lui ! C'est le monde de demain qui est à votre porte ! Ne vous laissez pas abattre, pensez aux retombées !

    

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui