Déconstruire le mythe: "la première ann... | Blog

Déconstruire le mythe: "la première année de droit, c'est dur"

Julie FIGUIÈRE-CROUZET
"Regardez votre voisin de gauche et de droite. Seul un de vous trois passera en deuxième année", entend-on souvent dans les amphithéâtres de L1 Droit. La plupart des statistiques laissent entendre que 70% des étudiants inscrits dans ce cursus échouent dès la première année. Qu'en est-il réellement?
 

D'abord, il convient de remettre les choses dans leur contexte, et d'expliquer en partie ce chiffre. Il semble primordial de rappeler que nombreux sont les étudiants présents par défaut, qui quitteront d'eux-même ce domaine lorsqu'ils auront accès à leur vœu principal. D'autres encore réaliseront rapidement que cette filière n'est pas faite pour eux, et qu'il ne s'épanouiront pas au sein de ce cursus. En prenant simplement en compte ces deux paramètres, il est clair que le taux d'échec n'est pas réellement de 70%, car certains ne se donneront même pas la peine de suivre les cours dispensés pour les raisons citées. 

S'agissant de la difficulté de ces études, et notamment de la L1, il semble primoridal de souligner certains points. L'université est un monde totalement nouveau, avec un fonctionnement aux antipodes du lycée, ce qui nécessite obligatoirement un temps d'adaptation, qui va varier selon les étudiants. Quant aux exercices qui devront être réalisés, eux aussi nécessitent beaucoup d'entraînement, la pratique étant le seul moyen de progresser. Il est très difficilement possible d'exceller en Droit dès le premier commentaire d'arrêt, ce n'est pas pour autant que l'échec est inévitable.

Tout ce qui importe, c'est de savoir être rigoureux et de persévérer, et surtout ne pas se sous-estimer, car tout le monde est capable de réussir cette année, qui est loin d'être insurmontable! 

En outre, chacun d'entre nous a probablement été déconcerté par les dires et les chiffres quant à la probabilité de réussite en Droit. La seule chose qui importe, c'est que si vous souhaitez intégrer une licence de droit, alors il ne faut pas hésiter. Vous en êtes capable, quel que soient les rumeurs circulant sur cette filière.

Des conseils? 

➔ être présent à tous les cours magistraux

➔ préparer tous ses TD de façon rigoureuse 

➔ revoir les cours de façon régulière dans la mesure du possible

➔ travailler efficacement, inutile d'y passer 12 heures par jour, le but est de garder un rythme supportable et de prendre du temps pour soi afin de ne pas être épuisé en fin de semestre

 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle