Ecole de commerce : préjugés / réalité? Je vous dis tout !

Laura Delli-Zotti

— Mon intégration

Je suis arrivée à l'EDHEC en 2019, en BBA, pour une durée de 4 ans. J'ai complètement changé de ville, de vie, d'amis. Sur le papier, on m'a dit que  la vie d'étudiant cela pouvait être à double tranchant : top ou flop ! Pour ma part, cela a été un GRAND TOP!  Concernant mon intégration en école de commerce, à l'EDHEC, cela a dépassé mes attentes. J'ai été acceuilis par les 2e et 3e années qui ont été très compréhensifs (vu qu'eux aussi avaient vécu la même expérience, le même changement..) mais surtout très protecteur ! Un peu comme des "grands frères/soeurs" : ça n'est pas pour rien qu'on les appelait parrain/marraine par la suite :). Personnellement, j'ai été aidé au début des cours pour que je ne sois pas trop perdu entre ce changement radical lycée/ études supérieures. Ils ont été de très bons conseils pour tout ce qui était échange à l'international, examens, recherche de stage... 

— Le rapport au travail

Je pense que je ne suis pas la seule à avoir entendue cette phrase: "tu paies ton diplôme". Sincèrement, c'est un NON. C'est vraiment vraiment vraiment faux. A l'EDHEC, cela n'existe pas : excellence, motivation et professionalisme sont des valeurs que le directeur, les professeurs, et les élèves partagent. Nous sommes toutes et tous intimement convaincus que sans travail, il n'y a pas de résultats satisfaisants. C'est exactement la même chose en école de commerce : travailler pour y arriver. Le niveau y est important, il augmente chaque année, les exigeances sont de plus en plus rudes. A l'EDHEC il y a plus de 15% de redoublants en 1ere année. Je ne compte pas ceux qui abandonnent pour des raisons qui leurs sont personnelles (ça n'est pas fait pour eux, le niveau n'est pas celui qu'ils espéraient : trop haut...)

 

— La mentalité

"En école de commerce, il n'y a que des fils à papa" : phrase typique que tout lycéen a déjà entendu. Je ne vais pas vous mentir, et je ne pense rien vous apprendre, mais des personnes de ce "genre" existent, et pas seulement en école de commerce. Je pense qu'au cours d'une vie nous sommes amenés à rencontrer des nombreuses personnes, dont ceux-ci. La majorité des personnes NE  le sont PAS, bien au contraire! Nous venons tous des 4 coins de France, de milieux différents, avec des parents aux métiers différents, et c'est ça notre richesse : échanger sur nous, nos valeurs, nos idées et nos motivations pour notre futur profesionnels. C'est en étude supérieur, et même en école de commerce que l'on rencntre des personnes vraies et sincères, qui nous accompagneront pendant un bon bout de temps, j'en suis convaincue! :) 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle