Pas à l'aise dans une matière ?

Manon Demma

— Introduction

Il arrive de choisir une matière lors de notre parcours que ce soit scolaire ou iniversitaire. Puis, il arrive qu'on se rende compte qu'elle ne nous correspond pas, ne nous plait pas ou parfois même nous lasse. Dans ce genre de situation nous sommes généralemetn assaillit de questions, parfois même de doute ou de remise en question vis-à-vis de la situation. Cependant, bien que le choix est été décidé dans la majeure partie des cas, par nous même, il ne faut pas se mettre en tête que nous sommes fautis et culpabiliser. Dans cette article je vais par ailleurs partager mon expérience et donner aux mieux des conseils pour aiguiller le plus grand nombre de personnes.

C'est parti ! 

— Expérience personelle

Actuellement en L1 - Histoire de l'art et archéologie, je suis parti du principe qu'il m'aurait été utile de prendre du latin pour pouvoir traduire certaines phrases de manuscrits ou bien inscrites sur les tableaux, sculptures...J'ai donc choisi cette langue dans les choix facultatifs qui nous étaient proposés. Durant le premier cours, cela m'a vraiment donné envie, la professeur avait su nous vendre sa matière. Puis, le distanciel est arrivée, les premiers cours en visio aussi, le premier a maintenu ma bonne impression sur la matière que j'ai eu envie de continuer. Puis au fur et à mesure, les cours allaient de plus en plus vite, et étaient selon moi pas à 100% adapté aux débutants.

Suite à cela, j'ai commencé à avoir de plus en plus de mal, je n'osais pas poser des questions et la seule fois où je l'ai fait, j'en garde une mauvaise expérience(à ne pas généraliser bien-sûr). Ensuite, ce qui est arrivé c'est tout simplement que je me renfermais petit à petit dans une mauvaise routine, je me forçais en sachant pertinamment que j'avais du mal et que j'étais mal à l'aise. A cela, il fallait ajouter le fait que els cours n'étaient pas enregistrées et donc je ne pouvais pas les réécouter à nouveau.

Par la suite, le premier contrôle est arrivé et c'est sans grande surprise que la note fut très basse. Au bout d'un certain moment, quand j'ai vu que cela impactait trop mon moral et que cela devenait vraiment néfeste pour ma santé mentale en plus du distanciel, j'ai décidé d'arrêter le latin après que le semestre 1 soit passé. Nous allons à présent passer au mail suivant où je vais vous expliquer comment j'ai fais et vous donner des conseils adaptés aux situations. 

— Conseils

Comme dit précemment, ce paragraphe fera l'objet de conseils. Commençons !

Lorsque j'ai décidé d'arrêter le latin, j'ai envoyé un mail à la responsable des L1 en Histoire de l'art et Archéologie en lui expliquant la situation. Celle-ci à totalement compris et m'a donné les instructions à suivre. Au vu du caractère facultatif de la langue cela a été plus simple, j'ai été redirigé vers la scolarité à qui j'ai envoyé un mail, suite à quoi j'ai eu mon inscription au latin annulée pour le semestre 2. 

Dans le cas d'une langue en initiation/obligatoire, je vous conseille de demander l'arrêt avant vos inscriptions aux enseignements du second semestre, et proposer un changement dans une langue qui vous convient plus. Envoyer un mail expliquant la situation, n'oubliez pas que ce n'est ni un échec ni une honte d'arrêter une matière qui ne vous convient pas ou plus ! Il vaut mieux faire cela que de continuer à s'enfoncer, ou ressentir un malaise en allant à chaque cours qui se rapportent à ce cours.

Ensuite, si vous étudiez au lycée ou au collège et par conséquent que vous ne pouvez arrêtez cette matière, il existe tout de même des solutions. En effet, si cette situation intervient, cibler vos lacunes, ce qui vous dérange...Si la matière vous lasse, pointez également les points qui amènent à cela. Dans le premier cas, parlez-en avec votre professeur.e, n'hésitez pas à aborder le soucis avec vos parents aussi. Ce n'est pas grave de prendre rendez-vous avec son/sa professeur.e pour cela vraiment, n'ayez pas peur ! Bien au contraire, cela pourrait apporter des solutions au problème et ainsi arranger celui-ci. 

Dans le deuxième cas, essayez d'en parler à vos parents et/ou des ami.e.s qui partagent cette même matière et discutez-en. En parlant, vous trouverez sans doute des solutions et ainsi ne plus ressentir, ou de manière moindre, cet ennui en rapport à la matière. De plus, vous pouvez aussi changer du format académique, basique dans vos révisions ou pour vos cours ! Il existe plusieurs moyens de les adapter à sa manière, que ce soit en apprenant avec la musique, en écoutant des podcast ou bien en regardant des vidéos. Si vous êtes un profil artistique vous pouvez faire des fiches avec la technique du dessin, du collage ou autre ! Mais aussi, il y a la technique de la carte mentale qui pourrait rendre les révisions et/ou la mémorisation moins barbante en créant cette carte de la manière que vous désirez ! Vous voilà (je l'espère) fin prêt à battre cette ennemi de l'ennui :). 

Ainsi, il existe multiples solutions pour parer à cette éventualité, le but est que vous vous sentiez bien en allant en cours et bien dans vôtre tête. Rien est plus important que de prendre soin de soi-même après tout ! 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle