J'ai échoué à être vétérinaire mais j'ai réussi à me rapprocher du métier

Célia Marqué

— Ma période d'échec et de questionnement

Depuis mon enfance j'aime particulièrement les animaux.

J'ai toujours su que je voulais travailler à leurs côtés, en tant que vétérinaire en zoo ou en clinique. J'ai toujours bossé au collège et lycée, meilleures mes notes étaient, plus de chances j'avais d'y accéder. J'ai fais un baccalauréat scientifique spé agro car j'étais en lycée agricole. En travaillant du mieux que je le pouvais j'avais 11 de moyenne générale et encore parfois moins, c'était dur moralement. 

On m'a annoncé que je n'accèderai pas à la classe prépa BCPST (un des chemins permettant d'être vétérinaire). J'ai beaucoup pleuré, c'était difficile à accepter. Est venue la période parcoursup, pleine de stress et d'angoisses, je devais trouver où j'allais aller, changer d'idée en seulement quelques semaines. 

Je suis donc aller en Droit, aucun rapport, c'était une année cool avec énormément de travail, ça m'a plu, j'ai eu mon année. A ma rentrée en deuxième année de licence j'ai eu une discussion avec mes parents sur mon avenir, sur ce que je voulais vraiement faire: travailler avec les animaux.

— La remontada

J'ai cherché sur internet, j'ai trouvé "assistante vétérinaire". 

J'ai vu qu'une école venait d'ouvrir dans ma ville même, j'ai appelé, j'ai eu un entretien, j'ai été prise.

Aujourd'hui je ne regrette pas, je suis en fin de première année de formation, cet été je pars pour 3 mois de stage dans différentes cliniques canines (chien, chat), je souhaite me former par la suite dans les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) et approcher un zoo pour glisser vers un statut de soigneur animalier.

Je pensais ne jamais travailler de ma vie auprès des animaux et finalement! 

Rien n'est jamais perdu.

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle