Les montagnes russes. | Blog

Les montagnes russes.

Zoe Ropiot

Mes ambitions

Mon avenir a toujours été tracé. En effet quand mes copines voulaient devenir star de cinéma ou bien maîtresse ect... je voulais devenir medecin la spécialité changeait mais ce que je voulais c'est qu'un jour on m'appelle docteur. Pour cela je savais qui allait falloir travailler très dur. C'est pourquoi dès mon plus jeune âge j'étudiais mes cours à fond (et oui même en primaire) afin de ne pas me prendre une grosse claque quand la difficulté allait augmenter. Je poursuivais la primaire avec le collège oú la première difficulté ce fut ressentir, comme vous pouvez le voir mon orthographe est misérable, ce qui m'a valu deux trois points en moins.

La désillusion

Arrivé au lycée, les matières scientifiques était mon dada, je suivais toujours ce que j'avais prédis, un bac S. Quand mes potes galeraient pour trouver un avenir après le bac, je me voyais déjà en paces. Est venu cette année tant redoutée, jonchée d'obstacles. Premier résultats des tuto: 800 ème, aie ! A ce moment là, je me suis fais la promesse de faire de mon mieux et de ne pas être déçu, tout en gardant comme objectif de l'avoir du premier coup. Ce ne fut pas le cas, premier échec de ma vie. On se relève et on se dit que l'on a une deuxième chance. Voila que les résultats tombent, liste d'attente pour au final louper le concour de peu, mon monde s'écroule.

Le renouveau

Que faire de ma vie ? Première fois que je me posais cette question en 18 ans d'existance. Le stress monte car dans 1 mois je rattaque les cours mais je ne sais pas de quoi. Je choisis par défaut la licence en biologie (seule filière intéressante et qui m'acceptait car la plupart des inscriptions sont passées). J'y rentre en septembre et je me découvre de nouvelles passions la neurobiologie, la bacterio.... Cependant les débouchés sont minces avec mon diplôme universitaire. Je cherche alors ce qui se rapproche de ma licence et qui offrirait le plus de débouchés et la je découvre le diplôme d’ingénieur en biologie où je suis actuellement et qui me satisfait pleinement.


— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle