De mauvaise élève à étudiante en école ... | Blog

De mauvaise élève à étudiante en école d'ingénieur ? Oui c'est possible !

solene richet

Salut !

Je me présente, moi c'est Solène, très peu intéressée par les cours au début de mes études, j'ai pourtant vite trouvé le métier de mes rêves. Malheureusement, j'ai aussi vite compris que ça allait être compliqué.

Je vais te raconter comment je suis passée d'une mauvaise élève à une étudiante en école d'ingénieurs malgré les obstacles des notes, des professeurs qui ne croyaient pas en moi, du sport étude, des compétitions...

Assis-toi, pop-corn et bonne lecture !

 

 

 

Le collège

On a tous connu un ou une élève comme ça qui était détesté.e par les profs par son manque de concentration, de travail, d'intérêt ou encore pire par son répondant, et bien dans ma classe cette élève c'était moi.

J'étais l'élève au fond appuyé contre les murs qui n'écoutait pas un mot et qui ne faisait jamais ses devoirs, qui répondait aux profs, bref pas franchement un exemple à suivre. C'est en troisième que j'ai découvert un domaine qui s'appèle la "construction passive" (tu veux en savoir plus ? Peut être dans un autre vlog !), ça m'a tout de suite fascinée, ça y est j'étais piquée comme on dit. J'ai commencé à me renseigner et c'est là que j'ai découvert que pour en faire mon métier, il fallait faire une filière scientifique au lycée et ensuite une école d'ingénieur, ha, mauvaise élève que j'étais ça n'allait pas être simple.

J'ai commencé à être un peu plus attentive en cours et à parler de mon projet à mes profs. Quelle erreur mdr, je me suis faite rejeter de tous les cotés, c'est vrai que je l'avais peut être un peu chercher mais bon. Je me souviens encore de la phrase que ma responsable pédagogique m'avais sortie : "Tu finiras ta vie sous les ponts"

Ouais pas franchement motivant on est d'accord.

La fin du collège arrive, j'envoie mon dossier de candidature au lycée Mireille Grenet en sport étude équitation. Mes notes ne sont pas très bonnes, je le sais, les commentaires sur mon bulletin ne sont pas bons, je le sais, les professeurs du collège me disent que je ne serais jamais prise, tant pis je tente. Tu connais la suite ? Je suis prise. (merci mes résultats en compétitions sportives)

Le lycée

Me voilà en seconde en sport étude. Cette année là, je me suis réellement mise à travailler, enchaînant les entrainements, les cours, les compétitions, les devoirs et les contrôles. ça fait un paquet de choses à gérer, j'ai commencé à me faire un emploi du temps et à m'organiser, pas le choix ! Une journée type pour te montrer ? Bon d'accord

- 6h15 debout                   6h30 course à pied 8km                  7h45 go en cours                    

- 15h les courses sont finies

- 15h30 me voila à la salle de muscu, séance de1h30

-17h30 je bosse mes cours

- 19h séance d'équitation

- 21h je suis rentrée chez moi, je bosse mes cours, je mange et je dors

Autant te dire que je domais bien ! mais la n'est pas la question, le weekend je jonglais entre les compétitions en ratant quelques jours de cours, les devoirs et les révisions. J'ai réussi à garder le rythme, mes notes n'étaient pas mauvaises mais pas bonnes non plus. Fin de la seconde, 12/13 de moyenne en physique-chimie et maths, je demande à rentrer en SSI (filière scientifique option science de l'ingénieur) pas beacoup de demande, ouf je suis prise.

Je rentre en première, même rythme mais je rajoute 2h de révision quasi tous les jours le soir. Et la c'est l'hécatombe, pas la moyenne ni en maths ni en physique-chimie, 10 de moyenne générale.

Je passe tout de même en terminale, toujours le même rythme avec un peu moins de compétition. Les profs commencent à avoir des doutes pour le BAC, je commence à être tendue. Je bosse énormément mais les notes ne sont pas au rendez-vous. J'ai compris les matières scientifiques c'est pas mon truc, mais c'est pas grave on se laisse pas démotiver par ce qui se dit ou se voit, je continue mes révisions.

Vient le temps de ParcoupSup, soyons fous, je demande des écoles d'ingenieur spécialisées en Construction/BTP en plus des DUT génie civil et FAC en tout genre. Je passe des concours et surtout un entretien à l'ESITC CAEN qui va changer ma vie je le sens. Je suis à l'aise à l'oral et je sais me vendre, je donne tout.

Je passe finalement le BAC, s'ensuit le jour des résultats. J'arrive avec la boule au ventre quand même. Enfin, jusqu'à ce que ma prof de physique-chimie qui n'y croyait pas me prenne dans ses bras en pleurant en me disant "tu l'as fait, tu l'as eu". Pour la première fois de ma vie j'ai eu la moyenne à une épreuve de physique-chimie, par contre je pense être la seule élève à avoir eu son bac scientifique avec 6 en maths, qui dit mieux ?

Et vous vous souvenez de ParcourSup ? Je n'ai eu aucun OUI. Sauf pour un voeu, l'ESITC CAEN, petite école d'ingénieur en BTP très réputée dans le milieu. Vous voyez ? Savoir se vendre, trouver comment passer, pas besoin de passer par les grandes portes, une simple petite fenêtre fait l'affaire haha et cet entretien à l'ESITC c'était MA fenêtre.

Les études sup

HA LA LA, les études sup. Autant vous dire les 2 premières années de prépa intégrée ont été un CALVAIRE, ou bien un CARNAGE, vous pouvez choisir. Rattrapages tous les semestres, des maths en veux-tu en voilà, j'étais au bout de ma vie. Je voyais bien que je n'étais pas comme les autres, eux comprenaient moi pas.

Mais je sais ce que je veux faire, je sais ce que je veux, j'ai un projet professionnel tout tracé, alors je me suis accrochée et devinez quoi ? Me voila en 3e année, en 1e année de cycle d'ingénieur.

Ai-je validé mon premier semestre ? Absolument pas. Vais-je quand même passer en 4 année ? Bien sûr.

 

Conclusion ?

On vous dira souvent que vous êtes nul, ou pas assez bon, ou trop bon, que vous n'allez pas y arriver, que c'est trop dur pour vous. Mon conseil ? Commencez par vous écouter, renseignez-vous, informez-vous... C'est vous qui décidez, c'est vous qui vous donnez les moyens, faites le tri entre les conseils et les jugements. Et n'oubliez pas, vous êtes forts et fortes.

Rien n'est impossible car quand on veut on peut !


— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle