Mon parcours en Langues étrangères appliquées (LEA)

Discutez gratuitement avec GAELLE de votre projet d'orientation

1. Petit recap de mes trois années de Licence LEA

J'ai choisi le parcours LEA  comme beaucoup d'autres étudiants pour renforcer mes langues telles que l'anglais, l'espagnol et l'italien. J'avais déjà une idée de quoi faire à ce moment là. Je voulais être hôtesse de l'air et pour cela il me fallait un très bon niveau en anglais et les autres langues m'apportaient un plus. J'ai toujours été une élève consciencieuse et je bossais plus que les autres qui avaient des facilités. La deuxième année était encore plus dur que la première car j'avais des cours de micro et macro économie, vie de l'entreprise et droit national international bien évidement tout en anglais et j'ai réussi mon année de justesse malgré toute la motivation que j'y mettais. Le parcours de troisième année nous pousse à partir à l'étranger pour faire un semestre en Erasmus ou 10 mois en Erasmus ou dans l'autre cas c'est un stage de six mois au deuxième semestre pour valider son année. 

2. L'heure de la réflexion a sonné: mon rêve pourrait-il devenir réalité?

C'est en Angleterre que je me suis mise à réfléchir sur mon futur mais je savais à ce moment que mon rêve d'hôtesse de l'air avait changé entre temps pendant ces trois années je m'étais renseignée auprés de l'école de formation ESMA à Montpellier et à l'aide des réseaux sociaux, puis tout compte fait je m'étais dit qu' avec un bac +3 je n'avais pas forcément des débouchés. J'avais peur de regréter de ne pas avoir continué mes études car ma Licence était une licence générale et seulement avec une expérience erasmus trouver un travail ce n'est pas évident. J'avais peur d'être loin de ma famille et de mes proches. Hôtesse de l'air c'est un métier que je voyais comme idéaliste au début le fait de voyager, parler plusieurs langues, travailler dans le transport international, être toujours en contact avec des gens de cultures différentes. Mais finalement sans savoir quoi faire j'ai décidé de continuer mes études pour avoir mon master.

3. Un master 1 assez compliqué

J'ai été prise dans le master 1 MEEF anglais, j'y suis restée deux semaines. Le master MEEF anglais correspond à la suite de la licence LLCER anglais et comme j'avais suivi un parcours en anglais j'avais été accepté pour cette raison. Néanmoins, j'avais un gros problème pour suivre les cours, j'avais toujours un train de retard car les cours étaient beaucoup trop littéraires chose dont je n'avais vraiment pas abordé. Les cours de traductions littéraires étaient une corvée, je demandais à un ami trés calée en tarduction de m'aider. J'avais également eu des remarques de la prof du genre vous êtes sure d'avoir pris la bonne filière?  Une amie qui avait fait LEA avec moi était à ce moment en master 1 LAT traduction et interprétation et j'ai donc décidé de faire une passerelle et la procédure a été rapide. Encore une fois, une mauvaise voie, je n'aimais pas la traduction et à peine l'interprétation mais je ne pouvais pas me réorienter encore je n'avais pas d'autres choix. Je devais avoir mon année pour me réorienter. 

4. Quoi rêver de mieux? Une voie qui me correspond

Finalement, j'ai beaucoup réfléchi pour ne pas faire les mauvais choix. Cette année est une année décisive et j'avais la pression de ma famille. J'ai candidaté dans le secteur du transport international et du tourisme et dans cette branche j'ai trouvé le master 2 MITAT Management international du transport aérien qui est une formation dispensée uniquement en anglais et qui est assurée par des intervenants du milieu touristique et de l'aérien. De plus, cette formation courte mais intense m'a permis de maîtrise de nombreux outils informatiques, la maîtrise d'un anglais scientifique et technique concernant le transport aérien, des connaissances en tourisme national et international, le management d'équipe et de projet suite à nos nombreux devoirs de groupe, la gestion de tâches comme le site du master, la gestion de visites et d'évènements nationals et internationals, la maîtrise des softs skills et hard skills. Pour une fois, je ne regrette pas mon choix. J'ai trouvé une voie qui n'était pas destinée à la LEA et qui pourtant et complètement en lien avec l'anglais professionnel et le management de projet. 

5.

BAC +4 (Bac L)

GAELLE, 24 ans

Domaines d'études : Langues, Langues, Tourisme

Mon futur métier : Travailler dans le transport international en tant que projet manager ou chef d'exploitation

2 avis

Voir profil