La vérité sur la classe préparatoire littéraire (khâgne/hypokhâgne)

Clea Gentil

— C'est quoi la prépa ?

Ah la prépa...Le tunnel dans lequel on rentre et dont on ne sort pplus jamais... Beaucoup de rumeurs circulent à propos de la prépa, de la difficulté et de la quantité de travail. Bienvenue à toi dans la lecture de cet article qui a pour but de te donner les clefs pour réussir ton année de prépa ou du moins de comprendre comment cela fonctionne avant de te jeter dans le grand bain.

Tout d'abord, la prépa, c'est quoi ?

Après le Bac, on peut choisir d'aller en classe préparatoire pour une durée de 2 à 3 ans dans le but de passer des concours pour accéder à un certain nombre de Grandes Ecoles. Il existe plusieurs catégories de classes préparatoires dont les principales : 

- scientifiques (MPSI, PCSI...)

- économiques ( ECS, ECE)

-littéraires (AL, BL, LSH) sont celles qui nous intéressent ici :)

Les khâgnes A/L préparent au concours de l'ENS (Ecole Normale Supérieure) de Paris, on les appellent les Khâgnes Ulm (nom de la rue où se situe l'ENS à Paris) et ont la particularité d'avoir un enseignement de langue ancienne obligatoire (latin ou grec ancien)

Les khâgnes LSH quant à elles préparent au concours de l'ENS de Lyon et disposent de leur cîôté d'un enseignement de géographie, on les appelle en général les khâgnes lyon.

Les cours sont divisés en plusieurs matières : littérature, histoire, philosophie, anglais, langue vivante 2 de votre choix, latin ou grec et géographie.

Tout au long de l'année d'hypohkâgne, on doit réaliser trois "kholles" par matière qui sont des oraux notés. 

 

 

— Les khôlles

Voici le déroulé général d'une khôlle : tu t'inscris sur un créneau sur le planning de khôlle (appelé "khôlloscope") sur une plage horaire où tu n'as pas cours. Le jour J, tu tires un sujet de dissertation ou de commentaire de texte (cela dépend des matières) que tu prépares pendant 1 heure. A la fin de cette heure, tu viens présenter ton oral à ton professeur, qui doit durer environ 20 minutes. Après cela, vient la partie de l'entretien de 10 minutes durant laquelle ton professeur te pose des questions pour aboutir ton analyse ou pour éclaircir certains points, te demander de les préciser à l'aide d'exemples précis. Après tout cela, bravo à toi tu as survécu à ta première khôlle !

Parfois, tu peux avoir des "khôlles préparées" : le prof te donne ton sujet quelques jours à l'avance ou la veille de ton passage, et tu viens directement présenter ton oral à l'aide de tes notes, à la suite de quoi tu auras aussi droit à l'entretien avec ton professeur.

Pas de panique ! Les premières kholles peuvent sembler impressionnantes, mais dis-toi que les professeurs sont là pour t'aiguiller et t'aider à présenter un oral qui tient la route. Par ailleurs, dans ce genre d'exercice, même si la note de ton travail tient beaucoup à son contenu, n'oublie pas que la khôlle est là pour t'entrainer à l'oral. Ta prestation orale est donc souvent inclue dans ta note, et peut souvent te permettre de te rapporter des points si tu arrives à expliquer clairement ce que tu as écrit et que tu ne lis pas trop tes notes.

En principe, c'est toi qui viens de rédiger ton devoir, c'est ta réflexion, tu peux te permettre de l'expliquer avec tes propres mots, de donner des exemples concrets. La khôlle est un travail d'argumentation mais surtout de synthèse : tu dois dire non pas un maximum de chose mais explorer toutes les facettes de ton sujet dans la limite du possible, le long d'un plan argumentatif (au mieux en 3 parties et 3 sous-parties) avec quelques exemples pour illustrer ton propos. Tu ne dois pas énoncer des généralités mais cerner les enjeux de ton sujet, les problématiques et les paradoxes qu'il soulève pour répondre au mieux à ton travail d'argumentation et de réflexion.

Tout cela peut paraître très complexe, et tes premières notes en prépa seront souvent très basses, mais tu ne dois pas t'en préoccuper. Les exigences sont hautes, mais c'est un travail d'entraînement, après deux ans d'expérience tu verras cela semblera plus simple (mais pas toujours du gâteau).

— La quantité de travail

La particularité de la prépa est d'être une formation pluridisciplinaire. Elle exige donc de toi que tu t'en sorte dans la plupart des enseignements qu'elle propose et que tu travailles à la même intensité dans toutes les matières. Quand on entre en prépa on se sent souvent assomé par la somme de travail à fournir, que ce soit des exercices à faire pour le cours suivant, des devoirs maison, ou des perspectives de travail plus longues comme les kholles préparées ou les DST prévus tout au long de l'année, ainsi que les fameux Concours Blancs.

Alors oui, tu vas bûcher en prépa, mais j'ai envie de dire que comme tout, c'est un travail d'organisation. En prépa on ne s'y prend pas à la dernière minute, mais il faut se faire à l'idée qu'il est possible qu'on n'arrive pas à rendre un travail abouti comme on le souhaiterait, qu'il y a tant de choses à dire mais qu'on a pas pu mettre sur notre copie... Tout cela est NORMAL. Il faut accepter ce sentiment d'être toujours débordé. Mais pour le minimiser, il faut justement savoir s'organiser, et travailler efficacement.

— S'organiser en prépa

Pour répondre aux exigences de la prépa, il faut savoir toucher à tout, être sur tous les tableaux. Pour cela, il faut travailler petit à petit, faire des brouillons, des plans détaillés des devoirs maison, des moments consacrés à la rédaction. L'idéal est de trouver votre façon de travailler : 

- Est-ce que ficher votre cours vous permet de mieux réviser ?

- Est-ce que vous avez besoin de faire des récap, des schémas et autres productions en plus ?

 

A vous de tester votre méthode, mais pour vous donner un exemple, je vous ferai part de la mienne :

Tout d'abord, j'ai tendance à ficher mes cours en même temps que je prends mes notes de manière simple : un code couleur (pour les dates, noms, définitions à retenir) et des tableaux pour opposer des éléments, et voir leur différences et leurs points communs.

Comme votre le cours est approfondi tout au long de l'année, je fais des fiches récap. à chaque fin de chapitre, et j'y ajoute des schémas comme des frises chronologiques en histoire ou comme des diagrammes circulaires en géographie.

Enfin, je préfère travailler le matin, sur des sessions de 2h dans lesquelles je commence la réflexion de mes devoirs maisons en ne réalisant par exemple que l'introduction et le plan détaillé de manière sommaire, de façon à ce que quand je m'y remette plus tard, je puisse reprendre ma réflexion là ou je l'avais laissée sans avoir à toujours recommencer de réflechir sur mon sujet depuis le début.

Quelques petits conseils :

* la motivation vient en travaillant, ne restez jamais devant votre feuille blanche, écrivez tout ce qui vous passe par la tête quand vous lisez le sujet, les éléments du cours auxquels vous pourriez faire allusion, des exemples ou juste des noms d'auteur qui vous viennent. Même si vous ne rédigez pas, l'essentiel est d'entamer au minimum la réflexion.

* faites pleins de petites pauses : aérez vos sessions de travail par des petites pauses pour rester concentrés au max et ne pas rester à vous torturer l'esprit, ce qui vous découragerait plus qu'autre chose.

* accompagnez vos sessions révisions de petits grignotages (on ne ramène pas le frigo sur le bureau non plus) pour vous occuper sans pour autant trop vous distraire. D'ailleurs en parlant de distraction, le mieux est toujours de laisser de côté ses réseaux sociaux le temps d'une session de travail

* travaillez en groupe : il n y a pas de mal à réfléchir à plusieurs sur un sujet, et si vous ne voulez pas partagez vos idées par peur qu'on vous copie ou je ne sais guère, travaillez dans une ambiance de travail est tout aussi inspirant. Pour cela les bibliotèques universitaires sont vos alliées.

* ayez confiance en vous : je crois qu'en prépa, les véritables douleurs qu'on a sont celles qu'on s'inflige tout seul (déjà en décidant d'aller en prépa). En vérité, vous aurez parfois conscience que votre travail n'est pas réellement abouti, mais si vous présenter quelque chose dans lequel vous croyez, que vous vous appliquez à l'expliquer clairement, vous ne pourrez que marquer des points pour les professeurs et surtout pour vous même.

— Le petit mot de la fin

J'espère que cet article vous aura éclairci un petit peu les idées sur la prépa et sur ses exigences, il est dur de touuut expliquer dans un article, mais si vous avez la moindre quesiton, je reste disponible par  téléphone pour tous les pioupious qui le souhaitent.

Pas de panique, vous trouverez votre voie.

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle