Comment j'ai atterri en études d'arts appliqués

Discutez gratuitement avec Mathilde de votre projet d'orientation

1. Un parcours un peu différent

Salut toi ! Aujourd'hui, je voulais te raconter un peu comment je me suis retrouvée à étudier le graphisme, et comment aujourd'hui, je suis en mastère Direction Artistique. C'était pas simple, mais j'espère te donner la motivation suffisante pour qu'ensuite, tu te motives à faire ces études là, décrites comme des études de rêve, souvent dites inatteignables. En fait, je crois que tout est atteignable, et que le talent n'existe pas vraiment. En bref : N'attends pas qu'on te dise où aller, vas-y.

2. Le collège, ou le moment où j'ai foiré mon orientation

Au collège, j'ai été une élève... Moyenne. J'avais entre 12/13 de moyenne, je n'étais ni mauvaise ni douée, je subissais un peu les programmes scolaires sans vraiment savoir quoi faire "plus tard". Je me dessinais sur les mains, je faisais des bandes dessinées sur mes profs qui faisaient rire mes camarades, et je papotais (beaucoup). La conseillère d'orientation n'a pas su voir la partie créative de la gamine que j'étais, et compte-tenu de ma moyenne correcte, j'ai été immédiatement envoyée en Seconde générale. Ce que j'ai découvert un peu après, c'est qu'il existait un bac pour "les gens comme moi", le bac STD2A. Et on y accède en faisant... Une seconde STD2A. Mais oups : c'était trop tard.

3. Trop tard... Ou pas ?

J'ai un peu (beaucoup) déprimé en Seconde générale : Des matières qui ne m'intéressaient pas le moins du monde, et bien qu'ayant "un potentiel" au dires des profs, je n'avais tout simplement pas l'envie de travailler ou même d'aller au lycée, puisque l'absentéisme était devenue une option préférable à celle de me confronter à des cours soporifiques à mes yeux. Je n'étais pas à ma place. J'ai attendu de chuter à 6 de moyenne pour réaliser que ça ne pouvait pas continuer, que je savais où aller et qu'au fond, j'avais juste à m'en donner les moyens. Aidée de ma mère, j'ai contacté un lycée qui proposait la STD2A (Design et Arts Appliqués).

4. Tout va mieux quand tu kiffes ce que tu fais

J'ai écris une lettre de motivation longue comme un bras, ait passé des épreuves de dessins, d'analyses méthodologiques, et j'ai été accepté à Nicolas Ledoux, à Vincennes. J'avais été prévenue : Pour rattraper le niveau, j'allais devoir cravacher, mais peu importe, j'étais trop contente. Je me suis donnée, j'ai progressivement rattrapé le rythme de la classe, j'ai eu mon bac STD2A mention bien. Mon BTS design graphique option imprimé, je l'ai eu aussi, avec une belle moyenne de 14, finissant parmis les premières de ma promo. Je me suis épanouie.

5. Si tu veux en savoir plus sur mes études, n'hésites pas, prends rdv !

Aujourd'hui, je continue sur un mastère Direction Artistique, afin de pouvoir diriger une équipe. Je suis sûre de moi, j'ai trouvé ma voie et je me suis donné les moyens d'y arriver. J'espère donner cette motivation à ceux qui me contacteront et quelques astuces pour s'en sortir dans ces études là. Tout est possible si vous croyez en vous, et surtout : Quand on aime ce qu'on fait, on devient étrangement très bon. Donc si t'es en échec scolaire, que tu fais partie des élèves juste moyens, c'est sûrement que tu te cherches encore. Et y'a pas de mal! A toi de prendre en main ton avenir, tu en es le maître après tout ;)

BAC +4 (Bac STD2A)

Mathilde, 20 ans

Domaines d'études : Design, Graphisme, Design, Graphisme

Mon futur métier : Directrice artistique

1 avis

Voir profil