Les premiers pas dans ma faculté de droit - ep. 1

Discutez gratuitement avec Andréa de votre projet d'orientation

1. MES A PRIORIS

Avant d'entrer à l'université, il y'a plus d'un an aujourd'hui, j'avais, comme nombre de futurs étudiants, des a priori sur ce qui allait m'attendre. Je m'étais renseigné énormément sur ce qu'on allait attendre de moi dans cette licence, j'avais déjà passé quelques jours à la fac, également, afin de voir à quoi ressemblait un véritable cours magistral en amphithéâtre. Cependant, tout n'était pas encore très clair. Je m'imaginais devoir plancher des heures et des heures chez moi sur des cours, devoir apprendre par coeur, au mot près tout ce qui était écris à l'intérieur. Je m'imaginais devoir me couper de toute vie sociale pendant trois ans. Je m'imaginais devoir assister à tous les cours pour comprendre. Je m'imaginais commencer l'année avec des notes catastrophiques. Je m'imaginais ne rencontrer personne, parce qu'à la fac "tout le monde vient, prend son cours et repars". 

Je m'imaginais beaucoup de choses et, spoiler : j'imaginais mal

2. A BAS LES IDÉES REÇUES

J'ai très vite compris que je m'étais fait de fausses idées sur ce qu'est le droit. 

Je vais déconcevoir certaines idées reçues :

- NON en droit nous n'apprenons pas des kilomètres de pages par coeur. Même si l'apprentissage est déterminant de notre réussite, ce qui permet d'avoir des bonnes notes en droit c'est avant tout la méthode des exercices juridiques.

- NON être en droit ne rime pas avec fin de vie sociale.

- NON on n'apprend pas le Code civil par coeur.

- NON avoir fait L n'aide pas forcément, comme avoir fait S ne dessert pas. En effet, chaque filières possédent ses avantages : l'esprit logique des S, la facilité à la rédaction de dissertations pour les L.

- NON les professeurs ne sont pas là pour nous enfoncer. Mes professeurs, que ça soit les chargés de TD ou les professeurs de cours magistraux, n'ont jamais descendu personne et au contraire, sont plutôt dans l'optique de nous tirer vers le haut. 

3. LA DIFFÉRENCE CM/TD

Je vais commencer par vous expliquer la différence entre les cours magitrsaux (CM) et les travaux dirigés (TD).

Un cours magistral se déroule en général dans un amphithéâtre. On s'asseoit tous (s'il y'a assez de place), et le professeur arrive pour donner son cours. Il y'a d'ailleurs trois profils de professeurs, celui qui commence le cours sans rien attendre, celui qui dit "bonjour" et enfin celui qui raconte son reveil, son trajet, et fini au bout de 20 minutes par péniblement déblatérer son cours. Ce cours, c'est celui qu'il faut apprendre afin d'acquérir les connaissances nécessaires à la réussite des partiels mais aussi des TD.

Les travaux dirigés, quant à eux, se déroulent en petit groupe (25 à 40 selon les facs). Le chargé de TD (le prof), va venir approfondir le cours en nous donnant des documents à lire, en nous expliquant certain points sombres, et en nous évaluant grâce à des exercices à faire chaque semaines.

 

4. MES PREMIERS CM

Au début, j'étais très attentive, j'écrivais tout ce que le professeur disait (à l'ordinateur), je restais vraiment focus le temps que le cours durait (c'est à dire que je checkais pas mon phone). J'avais pas trop de mal à noter le cours, mais, ça me fatiguait de tout écrire. La fatigue prenant le dessus, j'ai revu ma manière de prendre mes cours. J'ai commencé par noter ce que le professeur disait, en selectionnant ce qui est important de ce qui me paraît inutile. Je faisais attention aussi à ne pas ré-écrire ce que j'avais déjà écrit (puisque les profs font des redites). J'ai aussi commencé à enregistrer sur mon téléphone les cours, pour les écouter chez moi et les écrire au propre. Je vais pas vous le cacher, après 4h de droit constitutionnel, quand tu rentres chez toi, la dernière chose que t'as envie c'est de tout ré-écouter, alors cette technique a pas fait long feu. Au final, je suis restée sur ma méthode de sélection des informations au fur et à mesure du cours.

5. MES PREMIERS TD

Les travaux dirigés c'est un tout autre monde que les cours magistraux. Déjà, en CM, le mot d'ordre c'est discrétion et écoute. Le professeur fait son cours, il pose rarement des questions et toi t'es attentif, t'écris et tu pars. 

En TD c'est différent : on te demande de participer.

Pour moi, qui suis plutôt à l'aise à l'oral, ça ne m'a pas fait peur. Ok la participation c'est 25% de la note finale, go participer au maximum. Seulement, pour participer, faut connaître son cours et faire ses exercices toutes les semaines. Petit hic : c'est pas trop ce que je faisais (avec le temps) et spoiler, c'est ni ce que je fais aujourd'hui. But, au tout début, c'est ce que je faisais. Donc j'avais de la matière à répondre aux questions et proposer mes corrections aux travaux donnés. C'est clairement grâce à mes premiers TD que je m'en suis sortie avec une moyenne pas catastrophique.

BAC +2 (Bac L)

Andréa, 18 ans

Domaines d'études : Droit, Justice, Sciences politiques

Mon futur métier : Avocate pénaliste