How to : survivre à l'orientation, parcours sup et la première année après le bac

Maëlle Bru
12 Feb 2019

— L'orientation

Salut à tous ! Je pense que si vous êtes là c'est que vous êtes un peu perdus ou que vous cherchez plus d'informations, sachez qu'il ne faut pas hésiter à prendre rdv avec autant de personnes que vous le souhaitez ! Certes on est pas des conseillers d'orientations mais on va faire de notre mieux pour vous aiguiller et rien de mieux que quelqu'un qui est dans les études ou qui est passé par là pour vous aider. L'orientation c'est vraiment pas facile, je pense que ça pose un réel problème à de nombreuses personnes mais il ne faut pas se laisser submerger en pensant qu'on trouvera jamais ce qu'on veut faire, au contraire, pleins de possibilités s'offrent à vous ! Parcours Sup est tant redouté mais il ne faut pas l'appréhender comme quelque chose de négatif mais plutôt comme un moyen de commencer à construire votre futur. Certes c'est très déstabilisant de faire des voeux et d'attendre mais c'est comme ça !

— Parcours Sup et ses galères

Il faut remplir ses voeux en ayant beaucoup réfléchi, certaines personnes se sont retrouvées désemparées l'année dernière car elles étaient refusées partout (ou presque) ou n'avaient pas obtenu ce qu'elles souhaitaient. Vos choix doivent être en accord avec vos envies, vos centres d'intêret mais aussi vos notes... Désolé de mettre le sujet qui fâche sur le tapis mais en fonction de vos dossiers vous ne pourrez pas accéder à toutes les formations possibles. Celà dit, l'année dernière c'était un peu une année de "test" (je suis passée par là), et on a pu voir qu'il ne fallait pas non plus perdre espoir car les listes d'attente sont très longues et, avec de la patience, on peut parfois avoir ce que l'on souhaite. Tout ça pour dire que maintenant que la plateforme a fonctionné au moins une fois, on a un peu une vision plus claire de comment ça marche et on peut répondre à vos questions ou faire taire certains doutes.

— Vos choix

Vos choix ne concernent que VOUS. On ne le dit pas assez, et évidemment que en fonction des situations familiales et de la pression que certaines imposent c'est différent pour chacun, mais c'est vraiment à vous de choisir votre avenir. C'est important d'avoir un adulte avec nous pour nous conseiller, être sur de ne pas faire de bêtises, ne rien oublier de remplir car c'est beaucoup de démarches (surtout si vous souhaitez demander des écoles hors parcours sup, passer des concours etc...). Néanmoins les adultes qui nous aident ne sont pas là pour faire nos voeux à notre place ! Vous allez pouvoir faire 10 voeux (avec des sous voeux d'établissements etc), c'est beaucoup mais à la fois peu ! En sachant que vous n'allez peut-être pas être pris partout, ne gaspillez pas de voeux "juste pour voir", profitez-en pour vous ouvrir le plus de portes et pour que, lors de l'annonce des résultats, vous soyez dans la situation la plus confortable possible.

— Les résultats

Il faut savoir que les résultats du premier jour n'auront rien avoir avec les avancées qu'il pourrait y avoir une semaine après, voire un mois après. Sauf dans le cas où vous êtes refusés directement, les listes d'attentes sont longues comme je l'ai déjà dit auparavant et peuvent nous réserver bien des suprises (même si ce n'est malheuresement pas toujours le cas). Beaucoup de déçus, beaucoup d'enjoués.... quel bilan tirer de cette plateforme ? Je pense qu'il faut faire les bons choix en accord avec nos envies et également nos capacités. Et DANS TOUS LES CAS : toujours mettre une filière sans trop de pression au niveau des demandes type licence de base (biologie, physique, langue) en fonction de ce qui vous intéresse car en cas de problème vous serez au moins pris quelque part ! Il faut vraiment assurer ses arrières pour ne pas se retrouver sans rien !

— La première année après le bac

La première année après le bac est une période charnière. C'est là notamment où vous allez vous rendre compte si les études que vous idolâtriez tant depuis des années vous plaisent. Et si ce n'est pas le cas : pas de honte. En aucun cas c'est du gâchis de se tromper, de faire une année et de changer. Il faut vraiment dédramatiser cette situation, la plupart des jeunes au cours de leurs études se trompent, changent, se réorientent, redoublent etc. Ce n'est en aucun cas un drame ou une fatalité, on est jeune, on a le temps. En plus de ça c'est absolument pas une année de perdue ! Certes on a étudié des choses qui ne nous plaisaient pas forcément mais c'est toujours ça de pris pour notre culture générale, puis ça servira sûrement un jour ! Dans de nombreux cas il est possible de changer de filière jusqu'au courant du mois d'octobre, ou au niveau du deuxième semestre (janvier/février) et si ce n'est pas le cas, on finit tranquillement l'année en se réinscrivant dans parcours sup en se connaissant mieux, en ayant trouvé ce qu'il nous plaît réellement (ou du moins davantage).

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle