Une top école de commerce en admission parallèle ? C'est possible !

Thibault Aymer

— La prépa ? La voie royale ? vraiment ?

Tu sors du lycée et tu rêves d’entrer en école de commerce ? Tu ne sais pas quelle voie emprunter pour y parvenir ? Ni comment optimiser tes chances d’intégrer une école bien classée ? Cet article est fait pour toi !

Si tu t’es déjà un peu renseigné sur le Programme Grande Ecole, tu as sans doute entendu parler des prépas. J’aimerais te parler d’une autre voie d’admission : l’admission parallèle. L’admission parallèle, te permet d’intégrer une grande école en fin de licence. Les avantages ? Ils sont nombreux ! Tout d’abord, tu évites l’enfer des classes préparatoires (eh oui, tout le monde n’est pas fait pour la prépa). Pendant que certains bucheront sur des cours généraux et inutils une fois en école, tu pourras suivre un enseignement qui te convient. Ensuite, tu pourras commencer à te professionnaliser plus tôt à travers tes stages tout au long de ta licence. Enfin, comment ne pas mentionner ton expérience étudiante : assos, erasmus, projets d’initiatives, sorties…

— Et le concours dans tout ça ?

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment préparer les concours ? Une rapide présentation s’impose : pour la plupart des écoles le concours se compose d’un test de Management (Tage Mage ou GMAT), d’une épreuve d’anglais (TOEIC, TOEFL, IELTS…) et du dossier. Le grand avantage de ce concours est qu’il présente les mêmes épreuves pour chaque école, pas besoin de se rendre à de multiples écrits. Ensuite tu seras invité à passer les épreuves orales des écoles pour lesquelles tu as été « admissible ». La petite difficulté du dossier est qu’il se prépare dès la première année de licence. Voici donc quelques conseils qui, selon moi, te permettront d’atteindre les meilleures écoles de commerce.

 

— Ça serait trop facile ;)

Soigne l’académique:

Eh oui, les notes sont toujours importantes ! Cependant, hors de question de te focaliser uniquement sur ce point. Beaucoup de candidats font l’erreur de délaisser le reste et ne sont malheureusement pas reçus aux écoles souhaitées. Le choix de la licence à également son importance, trouves-en une qui te passionne et qui t’apportera des connaissances utiles pour les années à venir.

— mais aussi...

Assure le professionnel:

Dès ta première année, force-toi à trouver des stages intéressants, qu’ils soient imposés ou non par ta fac. Une cohérence entre tes stages et avec ton projet professionnel sera fortement appréciée par le jury. Les petits jobs étudiants sont également un plus.

 

Profite à l’international:

Pas besoin de faire tes trois ans de licence à Shanghai pour mettre ton dossier en valeur (mais ca serait un bon coup de pouce 😉). Il suffit de prouver ton ouverture sur le monde à travers des expériences variés comme une année en erasmus, de l’humanitaire à l’étranger, des projets internationaux ou même tes voyages… Petite astuce : combine ton expérience internationale avec ton expérience pro en faisant par exemple un stage à l’étranger. Et n’oublie pas de travailler les langues !

— A toi de jouer !

N'oublie pas l’extra-scolaire:

Les écoles de commerces cherchent des élèves qui sont capables de s’engager, de s’investir et d’entreprendre. Alors montre que c’est ton cas ! Ta fac a une vie associative ? Postule dans des assos qui te plaisent le plus (et de préférence à portée internationale et/ou professionnelle). Tu as un talent particulier ? Trouve le meilleur endroit pour le développer et le partager avec d’autres. N’aie pas peur d’avoir des projets, même trop ambitieux ! Même un échec peut être mis en valeur lors d’un entretien.

 

Voilà, je suis persuadé qu’en appliquant soigneusement ces conseils, tu peux prétendre, sans rougir, au top 10 des écoles françaises. Tu as encore des questions ou tu aimerais recevoir plus de conseils ? N’hésite pas à prendre RDV, je serais ravi d’en discuter avec toi.  

 

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui