Non, la psycho, ce n'est pas que du gâteau !

Azella Hay
6 Mar 2019

— "Ce n'est pas ce que je pensais !".

Je suis arrivée cette année dans mes études de Psychologie en ayant une certaine idée de ce qui m'attendait, mais je ne pensais pas être si loin du compte, malgré les idées reçues déconstruites à ce sujet que j'avais pu lire, voir ou entendre avant.

Aller en psychologie n'est pas toujours bien vu, et pourtant ! Dans une licence de psychologie comme dans n'importe quelle licence, il faut travailler un minimum, et la présence en cours (même magistraux, si si) est vraiment importante pour s'en sortir le plus facilement possible. Il faut ainsi déconstruire certaines idées, parce que réussir en psychologie n'est pas aussi facile qu'on le pense, et non, on n'apprend pas le métier directement, et non, on n'analyse pas tout le monde, tout le temps !

— Les travaux de groupe.

"Ce n'est pas ce que je pensais !".

Voila ce que beaucoup se disent après quelques semaines voire mois en première année de psychologie. Des cours très théoriques, des matières dont on n'a jamais entendu parler, beaucoup d'auteurs, de psychologues, de dates parfois mais aussi une certaine méthode à respecter différente de celle du lycée... sans parler des examens finaux sous forme de QCM pour la plupart !

On arrive en psychologie en se disant "Super, je vais pouvoir savoir comment pensent et fonctionnent les humains !", mais en réalité, il faudra attendre un peu pour vraiment avoir une idée de tout ça. Beaucoup sont déçus des cours aussi. Mais ce n'est que le début, cela va évoluer, les cours et les professeurs changent en cours d'année et diffèrent d'une année sur l'autre. Le plus important est de ne pas se démotiver, rester concentré et ne pas se faire avoir par les pièges des emplois du temps "à trous". Profitez en pour travailler vos cours, au moins les relire. On se retrouve rapidement sous une grosse masse d'informations à apprendre. Alors autant s'y mettre le plus rapidement possible.

— Pour conclure...

Dans tous les parcours vous serez confrontés à un moment ou un autre aux travaux de groupe. Cela arrive dès les premiers dossiers à rendre en psychologie. Ne choisissez pas vos camarades au hasard, même si c'est souvent ce qu'il se passe au début. Mais dans une filière où beaucoup sont là sans motivation ni projet concret, on se retrouve vite à devoir finir le dossier seul parce que les autres ont abandonnés. C'est le risque, mais c'est déjà arrivé à beaucoup, et c'est tout sauf plaisant.

C'est aussi le moyen justement de se faire des amis, découvrir les personnes, tout en fixant les limites pour finir le dossier à temps. Il ne faut en plus pas hésiter à dire quand quelque chose ne vous plait pas : si un élément est incorrect, dites-le ! Votre note en dépend aussi, et les autres vous remercieront. Après il faut savoir rester respectueux bien sur, et s'accorder des moments de pause !

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'avant de vous lancer en psycho, n'hésitez pas à parler à des étudiants, des professeurs de psychologie..., parce qu'il peut vite y avoir de mauvaises surprises. Croyez-moi que lorsqu'on ne sait pas qu'il y a des sciences et des maths, on est vite surpris de découvrir les cours de psychophysiologie ! Ce sont des matières plus scientifiques, plus difficiles parfois pour certains.

On dit souvent que la face de psycho est facile etc., mais loin de là. Si vous n'êtes pas un minimum intéressés, cela ne servira à rien.

Renseignez-vous un maximum ! N'ayez pas des attentes trop élevées pour la première année, mais si c'est vraiment ce dans quoi vous voulez travailler, alors donnez vous les moyens, accrochez-vous, le plus intéressant reste à venir !

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec elle