Les débouchés des études de droit

Camille Garcia

— La magistrature et le métier d'avocat

Autant pour les métiers de la magistrature que pour le métier d'avocat il faut au minimum un master 1 soit bac +4 mais il est conseillé d' avoir un master 2. L'Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) de Bordeaux, le premier concours s'adresse aux candidats de moins de 32 ans , le deuxième concours est destiné aux fonctionnaires ayant travaillé plus de 4 ans dans la fonction publique et le troisième concours est adressé aux personnes du secteur privé. Pour se préparer aux concours  on peut intégrer un Institut d'Etude Judiciaire (IEJ) , il y a également des classes préparatoires, ainsi que l'ISP. 

Les futurs avocats se préparent dans un Centre Régional de Formation Professionnelle pour Avocat,  il est possible de se préparer dans un IEJ ou une classe préparatoire après un master 1 ou 2. Une fois le concours d'entrée passé la formation dure 18 mois, soit 6 mois en CRFPA, 6 à 8 mois consacré à un projet professionel pédagogique, 6 mois dans un cabinet d'avocat. Après cela il faut passer le Certificat d'Aptitute à la Profession d'Avocat (CAPA). 

 

— Le notariat et métier d'huissier

Le notaire produit des actes authentiques, pour accéder au métier il existe différentes voies, faire une licence de droit suivie d'un master professionnel 1 en droit notorial ou diplome supérieur de notariat, ainsi que les centres régionaux de formation professionnelle notariale (1 an).

L'huissier exécute les décisions des tribunaux. La formation est ouverte aux candidats ayant un master 1, cette formation comprend une partie pratique avec un stage rémunéré et une partie théorique par l'Ecole Nationale de Procédure ou Département National de la formation des stagiaires de la chambre des huissiers. 

— Secteur privé : Entreprise,immobilier...

Un juriste vérifie la légalité des contrats, il conseille dans différents domaines privés, pour être juriste en entreprise il est possible de passer le diplôme de juriste-conseil d'entreprise (DJCE) après un master en droit (des affaires de préférence) . Il est aussi possible de compléter sa formation avec une école de commerce (certaines proposent une spécialisation en droit des affaires par exemples). 

Il est aussi possible d'être juriste dans le milieu immobilier, ici le juriste conseille en matière de fiscalité et gestion du patrimoine, il assure une veille juridique, il rédige et assure le suivi des baux commerciaux, vérifie la légalité des documents contractuels... Il faut au minimum un licence professionnelle en droit de l'immobilier, un master en droit de l'immobilier,un master notorial avec spécialité droit de l'immobilier.

— Les métiers de la police, gendarmerie

Les études de droit offrent également des débouchés sur les métiers de la police et gendarmerie, notamment commissaire de police dont le concours de l'Ecole Nationale Supérieure de la Police est ouvert aux candidats étant titulaires au minimum d'un bac+5 (master 2), une fois le concours passé il faut suivre une formation de 18 mois. Pour la gendarmerie c'est quasiment le même parcours pour gendarme enquêteur, il faut suivre une formation de 2 ans à l'Ecole des Officiers de la Gendarmerie à Melun. 

Il est aussi possible de devnir chef d'un établissement pénitentiaire, le concours pour entrer à l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire est ouvert aux titulaires d'une licence mais il est préférable d'avoir un niveau master 1 ou 2,  la formation dure 2 ans. 

— Les métiers de l'Administration publique

Les fonctionnaires sont recrutés sur concours, il existe différents métiers  comme attaché territorial accessible après un bac +3 (licence), il faut choisir 5 domaines de l'administration, l'attaché travaille pour un service public,il dirige une équipe (secrétaire mairie, chargé de communication ou des ressources humaines...).

L'adminsitrateur territorial aussi accessible après une licence mais il est préférable d'être titulaire d'un master ou diplôme d'IEP, il se trouve en haut de la hiérarchie locale. 

L'inspecteur du travail renseigne les patrons et salariés sur le droit du travail et effectue des contrôles dans les entreprises pour le Ministère du Travail. Ce métier est accessible à un niveau bac+3 (licence). 

Après des études de droit il est aussi possible de passer le concours de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA). 

 

 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle