La classe préparatoire A/L

Discutez gratuitement avec Solène de votre projet d'orientation

1. L'organisation du travail

Comme tout le monde le sait, la classe préparatoire aux grandes écoles nécessite une implication forte dans son travail et une quantité importante de ce dernier. Cependant, il n'y a pas de méthode miracl, chacun doit trouver la sienne, certains préfèreront se coucher tôt et travailler le matin avant d'aller en cours et d'autre faire leurs devoirs le soir, encore dans la mentalité d'une journée de cours. Ce qui est important c'est d'vaoir un travail constant. La prépa n'est pas un sprint, mais un marathon. Cela ne sert à rien de ne pas dormir dès le premier mois de cours et de s'exténuer à la tâche si l'on ne tient pas jusqu'à Noël, comme il n'est pas non plus utile de travailler à fond deux semaines et de ne rien faire les deux suivante. 

 

2. Du temps pour soi

Quoi qu'il en soit, il faut savoir prendre du temps pour soi, il vaut mieux ne pas travailler une soirée entière en pleine semaine mais se détendre et repartir du bon pieds plutôt que de foncer tête baissée et finir au fond du goufffre 2 semaines plus tard. Les professeurs conseillent de travailler 3 heures par soir minimum. En commençant à 18h, il est donc possibl de finir à 21h puis de manger, de regarder une série et enfin d'aller dormir pas trop tard. Il ne faut pas céder au cliché de la classe préparatoire comme tunnel de travail duquel on ne sort qu'au bout de 2 ans et accepter de travailler mais aussi de se reposer. 

3.

4.

5.

BAC +1 (Bac L)

Solène, 19 ans

Domaines d'études : Histoire, Histoire de l'art, Lettres, Philosophie

Mon futur métier : Conservatrice du patrimoine