Ma vie de PACES

Discutez gratuitement avec Inès de votre projet d'orientation

1. Mon arrivée en PACES

Tout commence pour moi en première au lycée : ça y est je sais ce que je veux faire plus tard, j'ai trouvé. Je veux être médecin. Et je suis hyper motivée, je vais bosser comme jamais j'ai bossé pour réussir ma PACES et j'y arriverai, d'autres l'ont fait avant moi et je le ferai aussi. 

Quand j'ai passé le BAC c'était encore APB donc je m'inscris sur APB pour le parcours PACES à l'université de médecine de Lille. 

Arrivée au premier jour de cours, ma réaction : "Ah ouais quand même je m'y attendais pas". Il faut bosser, beaucoup. 

 

2. Ma première PACES

Je finis donc mon premier semestre, j'ai des amis (c'est super important ça) et on ne sait pas du tout où se situer dans le classement. Je finis 1551 sur 3400 personnes, je considère que c'est une petite victoire mais je sais qu'il faudra redoubler. Je continue donc le deuxieme semestre en continuant à travailler régulièrement mais sans trop me soucier de la suite. Les résultats tombent : je peux redoubler.

3. La désillusion

Je recommence donc cette fameuse PACES avec l'objectif de passer en deuxième année de médecine et rien d'autre ! 

Mes amies ont redoublé aussi, on est toujours ensemble et on rencontre de nouvelles personnes. 

Je fais partie de la ronéo (essentiellement faite de carré) qui peut aider pas mal quand on en a besoin. 

Je bosse comme une malade, je fais des QCM d'entrainement, j'ai de supers notes et j'y crois vraiment. Arrivée aux resultats du premier semestre : 1050 sur environ 3200 avec 9,8/20 de moyenne... C'est la désillution totale, je pensais pas avoir autant raté, j'avais même réussi mon concours blanc avec plus de 14/20. 

Je ne vois pas comment c'est possible et ce jour là j'ai pleuré toute la journée. 

4. La pharmacie

Bon il faut que je me fasse une raison donc je me reprends et je refléchis à mes options : la pharmacie m'interessait et je pourrais l'avoir, je ne suis pas si loin. Je décide donc de ne partir qu'en pharmacie et j'abandonne complètement l'idée de partir en médecine. 

Je me fais de nouveaux amis, les cours de spé me plaisent, je ne regrette pas mon choix et je suis heureuse que ce choix ce soit offert à moi. 

Et bien sûr les resultats du deuxième semestre : j'arrive 322 sur 570 en spé pharma (le classement du tronc commun ne compte pas vraiment) avec 10,4/20 de moyenne.. il faut être dans les 218 pour passer.. je comprends ce que ça veut dire et c'est encore la douche froide. J'ai fait deux ans pour au final ne pas l'avoir.

Ce qui signifie : réorientation. 

5. La réorientation

Dans ma malchance j'ai tout de même un peu de chance car je suis "reçue-collée" car j'ai eu plus de 10 de moyenne, ce qui signifie que je peux postuler dans une L2. 

Nous avons donc remonté le temps de deux ans en arrière pour en arriver à aujourd'hui. 

J'ai donc postulé en L2 de psycho et en L2 de science de la vie à Lille pour dire de ne pas me retrouver sans rien car mon objectif premier est d'intégrer le parcours pharmacie en Francais en Roumanie. 

J'hésite encore entre l'université de Cluj et celle de Timisoara, tout cela n'est pas encore fait, il me faut encore des réponses et des acceptations mais tout cela est possible. 

Après un echec en PACES, il ne faut pas se lamenter, il faut vraiment rebondir et très rapidement (voire même avant l'echec) car les delais sont très court surtout si on veut partir à l'étranger.

BAC (Bac S)

Inès, 19 ans

Domaines d'études : Santé, Médical

Mon futur métier : Pharmacienne