La prépa et plus précisément celle pour le concours d'entrée aux écoles d'orthophonie

Discutez gratuitement avec Gwennaëlle de votre projet d'orientation

1. Mon choix de prépa

J'ai commencé à rechercher des prépa dès la première et donc grâce aux forums et aux portes ouvertes, j'ai pu sélectionner la prépa qui selon moi avait le meilleur taux de réussite (critère primordial quand on parle de tenter des concours) mais aussi pour laquelle j'avais le meilleur feeling avec les professeurs et même avec les étudiants qui me l'ont présentée.

2. Pourquoi faire une prépa ?

Si vous ne le savez pas, le concours d'orthophoniste est très sélectif (1 à 3% de réussite) et faire une prépa est presque indispensable pour le réussir. Le fait d'avoir des cours avec de véritables professeurs, d'être dans une classe solidaire, d'avoir des devoirs et des concours blancs permet d'être dans de bonnes conditions pour réussir. Les professeurs savent de quoi sont composés les concours et peuvent donc proposer un programme adéquat et nous aiguiller dans nos choix voire même nous remotiver !

3. Le plus difficile en prépa

Pour moi, c'était de me mettre à bosser ! J'avais de bonnes notes au lycée sans forcément travailler énormément et tout d'un coup j'ai eu une montagne de travail à faire ! Il a dont fallu m'adapter et finalement j'ai réussi et j'arrive parfaitement à gérer le temps que je passe à préparer le concours. Autre difficulté, accepter l'échec. Je tente un concours qui propose peu de places (à Nantes, nous étions 1800 pour seulement 40 places !) et forcément on ne réussit pas forcément et il faut alors réussir à se remotiver.

4. La qualité indispensable

La persévérance. Je crois que cette qualité convient à toutes les formations mais particulièrement à celles à concours. Il ne faut jamais se décourager, jamais abandonner car l'objectif peut être atteint à force de travail et de rigueur. Quand j'ai un petit coup de mou, je repense à mon objectif, je relis mes motivations (affichées juste au-dessus de mon bureau) et je repars !

5. Pourquoi m'appeler ?

Parce que je suis dans la formation, je la connais donc parfaitement. Je peux vous conseiller sur les concours paramédicaux, les types de préparation (en ligne, privées, à double cursus) car j'ai fait des recherches depuis la première. Je peux notamment évoquer avec vous l'alternative de la Belgique puisque je me suis moi-même rendue dans un des écoles belges. Enfin, je peux vous motiver, vous donner envie de faire le métier d'orthophoniste bien que le concours semble être un bel obstacle, il n'est pas insurmontable !

Bac (Bac S)

Gwennaëlle, 19 ans

Domaines d'études : Paramédical

Mon futur métier : Orthophoniste

6 avis

+ de Détails