Se réorienter en PACES c'est possible ?

Discutez gratuitement avec Ynès de votre projet d'orientation

1. Le doute

La première année de médecine est bien connue pour être assez compliquée, surtout pour nous primants, tout juste sortis du lycée et jetés dans le grand bain ! On se retrouve seuls, enfermés dans nos chambres ou dans les bibliothèques, on passe vraiment du tout au tout, entre le lycée et la fac il y bien plus qu'un pas. On doit être autonome, se couper un peu du monde, des réseaux, ne plus trop sortir BREF ça devient lourd tout ça! Et puis on se rend compte que finalement ce n'est peut-être pas ce qu'on veut faire, on commence à douter, déprimer, pleurer...la totale! Le moment le plus difficile c'est quand on doit se mettre à en discuter avec notre entourage de cet "abandon", bah oui parce qu'il faut bien en parler à papa/maman de tous ces doutes. Mais est-ce qu'ils ne vont pas nous juger ? Nous mépriser ? Ou nous forcer à continuer ? Parce que ça coûte quand même tout ça! 

2. On s'en fout du regard des autres

Prenez la décision que vous souhaitez, peu importe ce que les uns et les autres peuvent vous dire, c'est ton avenir ou le leur ? On parle clairement de notre futur là, c'est pas des blagues. Ce qui compte réellement c'est ce que l'on ressent, ce dont on a envie. Savoir arrêter, dire stop c'est un énorme pas vers l'avant parce qu'on reconnait que ce n'est pas fait pour nous et qu'on est prêt à avancer ailleurs, autrement, prendre un autre chemin. On se dit souvent que quitter la médecine c'est partir plein de regrets mais pas du tout on a essayé et on n'a pas aimé donc on préfère aller là où on se retrouve. Personnellement je ne regrette pas du tout d'avoir pris cette décision, j'ai su me réorienter vers ce que j'aimais et aujourd'hui je prends plus de plaisir à apprendre/réviser, alors n'ayez pas peur du regard des autres ou de ce que vous perdez parce que vous gagnez mieux que ce que vous laissez.

3. Ayez confiance en vous

En bref écoutez-vous! "Vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets", soit osez vous lancer dans ce qui vous semble le mieux pour vous plutôt que d'attendre que les choses se passent, quitte à tomber au moins vous aurez essayé et c'est le plus important (et quand on tombe on se relève!).

La réorientation vous fait peur ? N'hésitez pas à me poser plus de questions dessus, je suis en plein dedans (et c'est vrai qu'à certains moments ça peut être galère).

4.

5.

BAC (Bac S)

Ynès, 18 ans

Domaines d'études : Santé, Médical

Mon futur métier : Devenir orthophoniste et ouvrir mon propre cabinet