Qu'est ce que le métier d'avocat pénaliste ?

Marie Vinson

— Comment fonctionne le métier en pratique ?

Le métier d'avocat, en France et à l'heure actuelle, est bien loin des clichés véhiculés par les séries. 

L'avocat est avant tout, et obligatoirement, un professionnel libéral. Dès lors, il ne peut pas percevoir de salaire mais seulement des honoraires et ce même quand il est collaborateur dans un cabinet (être collaborateur, cela signifie travailler pour le compte d'un autre avocat). 

L'avocat pénaliste, en règle générale, ne compte pas ses heures bien que, dans le cas d'une collaboration, il touche une rétrocession fixe. Les 35 heures ne sont pas de rigueur. 

Le quotidien de l'avocat pénaliste est réparti entre travail de bureau, rendez-vous avec les clients (libres ou en détention), démarches auprès des juridictions et audiences. Attention : la plaidoirie n'est pas l'essentiel du travail, loin de là. 

— Les qualités requises

Un avocat pénaliste se doit de : 

-Savoir gérer son stress et ses émotions, être adaptable

De fait, il s'agit d'un métier aux grandes responsabilités et d'un quotidien jalonné d'imprévus. Il faut savoir résister à la pression, canalyser les émotions parfois très fortes sucitées par une grande charge de travail et par le contact avec les clients. 

-Savoir être à l'écoute

C'est la voix de son client que l'avocat se doit de porter, tout en donnant aux souhaits de ce dernier les meilleures chances de réussite. Il faut savoir écouter et comprendre le point de vue de personnes de tous horizons, avec des histoires et des sensibiltés très différentes. 

-Etre curieux 

C'est s'intéressant à chacun de ses clients et à chacun de ses dossiers, mais aussi en cherchant de nouveaux chemins de pensée que l'avocat pénaliste se développe et apprend à devenir meilleur 

— Les satisfactions apportées par le métier

-L'indépendance 

L'avocat pénaliste reste, même en collaboration, un professionnel indépendant. Dès lors, il jouit en règle générale d'une grande autonomie de décision qui ravira certains d'entre vous. 

-L'humanité 

Humain... jamais trop humain. Le métier d'avocat pénaliste vous amènera à la rencontre de beaucoup d'histoires de vie qui vous ouvriront les yeux sur certaines réalités. Cet aspect peut parfois être dur à vivre... Pour autant, que de découvertes ! Vous n'en sortirez que grandi. 

-La satisfaction intellectuelle

Ce métier exigera de vous des efforts, recherches et questionnements contants. Vous devrez vous dépasser. Vous vous verrez devenir chaque jour meilleur. 

— Les inconvénients

-Un volume horaire important

Comme évoqué en introduction, l'avocat pénaliste est en règle général bien loin de travailler 35 heures par semaine. Selon les conditions d'exercice (le cabinet, la ville, les dossiers), ce volume horaire pourra être doublé. 

-Un stress important 

Ce métier emporte beaucoup de responsabilités et demande de savoir faire face aux imprévus qui sont très courants. 

-Une rémunération pas toujours élevée

Malgré le nombre d'années d'études effectuées pour devenir avocat, il ne s'agit pas toujours d'un métier très rémunérateur. Il faut noter que, selon les conditions d'exercice, beaucoup de jeunes collaborateurs pénalistes atteignent avec peine les 2 000 euros par mois. Bon nombre d'entre eux gagnent, en début de carrière, l'équivalent du SMIC. 

— En conclusion

Que d'avantages, que d'inconvénients, que d'émotions, que de passion ! Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, le métier d'avocat pénaliste ne laisse pas indifférent. Selon sa personnalité, on peut être fait pour le métier ou non. Quoi qu'il en soit, il est bon de se renseigner en profondeur sur cette profession si particulière avant d'entamer les (lourdes) démarches qui y mènent. 

Pour autant, les passionnés ne se verraient aucunement excercer un autre métier... 

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire, 

En vous souhaitant un bon courage pour vos études, 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle