Devenir comédien.ne: quelques conseils

Discutez gratuitement avec Chloé de votre projet d'orientation

1. Devenir comédien.ne n'est pas simple... mais pas impossible !

Vivre de sa passion est un luxe. Cependant devenir comédien.ne n'est pas simple tous les jours et rares sont ceux qui percent dès le début de leur activité... Mais rien n'est impossible !  Tout d'abord il faut se rappeler que les comedien.nes/acteur.trices que nous connaissons tous ne sont qu'une poignée de privilégiés. Le monde du spectacle ne tiens pas qu'au showbizz (et heureusement !) et il y a énormément de personnes dans l'ombre. Beaucoup de professionnels sont inconnus du grand public mais sont respectés par ceux du milieu. Ce métier ne signifie pas seulement gagner des millions et monter les marches du festival de Cannes.

J'écris cet article pour partager quelques conseils afin d'évoluer dans le monde du spectacle, peu importe ce que tu souhaites y faire !

PS : C'est un article purement personnel, certaines personnes seront sans doute d'un autre avis que le mien bien évidemment :)

2. Vivre de ses rêves a un coût... mais ce n'est pas obligatoire !

De nos jours une multitude d'écoles privées pour devenir comédien voient le jour en France. On propose des programmes toujours plus chargés, toujours plus complets, mais aussi toujours plus chers ! Particulièrement développées en région parisienne, ces écoles ont certes de très bons avis et sûrement de très bons professeurs, mais elles excluent une partie de la population de par leur coût exorbitant. Les écoles privées du style Cours Florent etc. offrent surtout une réseau qui est certes primordial dans ce milieu (j'en parlerais plus bas), mais elles ne font qu'accentuer la compétitivité tout en laissant de côté les qualités humaines (bienveillance, empathie et j'en passe). Si tu as de l'argent, du caractère et que tu aimes qu'on te pousses à bout, vas-y, en sortant tu sera un vrai battant ! Mais si tu n'as pas les moyens de te payer une telle école et que tu es un minimum débrouillard, n'aie crainte, d'autres solutions s'offrent à toi !

3. Le théâtre dans les institutions publiques : la gratuité au prix de la compétitivité.

Au lieu de payer des écoles hors de prix pour réaliser ton rêve, tu peux te tourner vers les écoles nationales de théâtre de France. Tu en as dans de nombreuses grandes villes, comme Bordeaux, Saint-Etienne ou encore Rennes. Pour entrer dans ces écoles tu ne devras payer que des frais d'inscription (dérisoires comparé au prix des écoles privées) et attester d'une pratique artistique d'au moins un an (compagnie amateur, cours en conservatoire…). Ces écoles sont toutes différentes mais elles permettent de se former au métier d'acteur à moindre coût. Le seul bémol (très important !) c'est la compétitivité pour y entrer. Il n y a pas moins de 900 dossiers envoyés pour 14 places dans la classe…

Mais encore une fois : qui ne tente rien n'a rien ! Tu peux également tenter les concours d'entrée dans les conservatoires de ta ville ou dans la ville de ton choix : les concours sont moins sélectifs, plus ouverts aux débutants et cela te permettras d’acquérir de l’expérience !

4. Le théâtre à l'Université : Les bons et les mauvais cotés

Mis à part les écoles spécialisées dans la pratique théâtrale, il existe aussi les formations dites « basiques » : les formations universitaires !

Alors, la formation théâtrale à l'Université est à prendre avec des pincettes car tout dépend ce que tu souhaites faire plus tard. Par exemple si tu te destines à l'enseignement ou à l'administration culturelle fonces, tu apprendras énormément de choses ! Cependant si ton souhait est de devenir comédien.ne et de jouer toute ta vie, la formation universitaire ne te suffiras pas.

Certes tu apprendras beaucoup de choses, tu aiguiseras ton esprit critique et tu développeras tes connaissances, mais en tant que praticien du théâtre, tu seras vite frustré.

L'Université est centré sur la théorie et non la pratique, tu utiliseras bien plus souvent ton esprit que ton corps… Mais soit patient ! Tout le savoir que tu acquiers à la fac n'est pas perdu, il faut juste que tu complètes ta formation personnelle, en intégrant un groupe de théâtre amateur ou une compagnie par exemple !

5. La vie associative : le must !

Pour te développer au mieux dans ce milieu il n'y a pas de secret : FAIS TOI UN RESEAU ! Intègres des compagnies, fait des projets bénévoles, des stages, renseignes-toi sur les festivals près de chez toi… Chaque expérience dans le monde de la culture (que ce soit le théâtre ou une autre pratique d'ailleurs) t’apportera énormément de choses. D'abord tu rencontreras du monde : il ne faut négliger personne. Quelqu'un que tu rencontres par hasard aujourd'hui pourra peut-être t'ouvrir des portes demain ! Et puis tu découvriras a quel point le monde de la culture est petit : tout se joue sur la connaissance de l'autre.

Et surtout : SOIS AMBITIEUX ! N'attends pas que l'on fasse les choses pour toi : si tu souhaites monter ton premier spectacle fais-le ! Tu n'auras pas beaucoup de moyens mais avec du temps et beaucoup de volonté tu y arriveras ! Trouve des personnes qui te font confiance et en qui tu as confiance également.

Dans le milieu de la culture nous ne sommes jamais seuls, il faut donc apprendre à s'ouvrir au monde !

 

BAC +4 (Bac L)

Chloé, 22 ans

Domaines d'études : Danse, Théâtre, Musique, Cirque, Arts, Arts

Mon futur métier : Comédienne, metteure en scène