Stage long ou court ?

Audrey Bataille

— Introduction

Il est généralement impossible de valider son cursus et son diplôme final sans passer par un ou plusieurs stages. Mais un stage n'est pas seulement une sources d'angoisse. C'est aussi l'occasion de prouver à son école/son université ses compétences dans certains domaines. Contrairement à la fac ou en école où on ne peut pas vraiment choisir les cours, pour le stage on a tout les droits. Enfin, il faut s'en donner les moyens en tout cas. Il vaut mieux déposer plusieurs candidatures et avoir plusieurs réponses positives ou négatives plutôt que d'en déposer qu'une seule et d'attendre une réponse qui ne viendra probablement jamais. 

Ici, je vais vous exposer un peu mon expérience au niveau des différents types de stages à savoir ceux de courte période, non rémunéré, et ceux de longue période, rémunéré. 

— Stage de courte durée

Un stage de courte durée et non rémunéré ne dépasse pas 2 mois. Pour ces stages là, on est plus ou moins en autonomie. Mais ce n'est pas parce qu'on est pas rémunéré qu'il ne faut pas travailler, bien au contraire ! 

Ces stages sont l'occasion de prouver la passion que nous avons pour notre futur métier. Un commentaire positif sur des stages comme ceux-là intéressent les recruteurs. 

Cependant, sur des stages courts, on ne peut pas planifier différents évènements. C'est le principal inconvénient. On ne peut travailler que sur de l'immédiat et ne rien faire pour le futur.

On peut faire des stages courts à l'infini. Ils sont enrichissant personnellement et procure une certaine expérience. Et puis, plus on fait de stage et mieux c'est. 

— Stage de longue durée

Les stages de longue durée varient entre plus de 2 mois jusqu'à généralement 6 mois. Ces stages sont obligatoirement rémunérés. Certaines entreprises préfèrent proposer ces stages là, car le stagiaire peut travailler sur du long terme dans l'entreprise. Une certaine confiance s'installe. Le stagiaire n'est plus vraiment un stagiaire : il devient presque un employé à part entière de la boîte. Il faut être force de proposition. Comme le temps est à notre avantage, le stagiaire peut soumettre ses idées et les mettre en vigueur, si le tuteur accepte évidemment. 

Ces stages sont plus difficile à trouver et à cumuler car ils sont plus long. 

— Suite stage long

Sachez juste qu'en demandant un stage de 3-4 mois à une entreprise, celle-ci vous proposera potentiellement un stage de 6 mois car quitte à payer une personne, autant qu'elle reste un moment. 

Bien évidemment, être un stagiaire rémunéré veut dire acte de présence et assiduité obligatoire. C'est le monde du travail. 

L'inconvénient de ce type de stage est que si les missions ne nous plaisent pas il est difficile de les changer. Il faut alors stopper le stage. 

L'appréciation du tuteur dans un stage de longue période est très importante pour les futurs employeurs ! 

Tous les articles de cet Advisor

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle