Comment réussir à la Prépa des INP

Hugo Divel
17 Jun 2019

— Petite introduction

La Prépa des INP, c'est un cycle préparatoire intégrée de 2 années, te permettant d'intégrer une école d'ingénierie du groupe INP. Le "CPP", c'est surtout un tronc commum au fil des deux années : c'est quand même mieux que les concours.. 

À travers cet article et mon expérience, je vais essayer de te donner toutes les infos nécessaires à ta réussite si tu décides d'aller là-bas, et que tu es pris(e) ! 

N'oublie pas ceci : tu verras que dans mon article, en gros, je te demande de bien bosser et cela prend du temps et beaucoup d'énergie. Il est donc évident de penser à reposer son cerveau de temps en temps et CROIS-MOI, c'est crucial pour réussir. Trop de fatigue accumulée ne va pas t'être favorable alors pense à faire de bonnes nuits complètes, c'est mon premier conseil pour réussir dans la vie de manière générale :)

— Travaille régulièrement : prépare tes TD, relis tes polycopiés de cours, sois actif en TD

Il est tout d'abord très important de connaître les formules de base du cours que tu vas étudier. En général, durant les TD, tu revois toujours des notions/problèmes enoncés durant les AMPHI. Donc : si tu suis les amphi ou alors si tu prends des notes et que tu relis bien le poly chez toi, tu arrriveras sans problème à suivre durant les TD. Ne t'inquiète pas, tu ne seras que raremement complètement largué. En géneral le travail paye, même si quelques partiels de Math nécessite du génie quelque fois (que très peu de personnes ont, rassure toi ;)).

Prépare tes TD en essayant de réfléchir en avance aux exercices du poly, c'est la meilleure façon de t'habituer à trouver une solution rapidement durant les partiels. 

— En langues : chauffe-toi à faire des projets du futur en préparant des activités pour les étudiants

Les langues sont des points faciles au CPP. Il faut juste savoir comment les obtenir ! 

Durant ton cycle, tu auras des oraux de langue à faire (c'est long et chiant oui mais ça peut ramener une bonne note!). En général, les profs n'aiment pas trop les oraux classiques. De plus, ils ne notent pas nécessairement le niveau de langue mais bien l'implication dans le projet, la forme en bref. Prépare des vidéos, des activités, des petits lots pour les gagnants des jeux, et essaie de ne pas transformer ton oral en exposé !

— Le bachotage intelligent : la règle d'or

Au CPP, tu vas en bouffer des modules théoriques où tu devras répéter, multiplier les exercices afin de pouvoir aruver à refaire le m^me au partiel. Mais attention.. le bachotage pur et dur n'est plus la clé, tu n'es plus au lycée, c'est terminé.

A présent, il faut que tu trouves l'initiative type prépa : le bachotage intelligent. Il consiste en la multiplication d'exercices du TD, mais asns pour autant ressortir ce que tu connais par coeur, mais en le modelant en fonction de l'énoncé. De plus, la clé est d'avoir le déclic durant ton premier exercice : si tu comprends la méthode générale et que tu arrives à l'orienter en fonction des données, de l'exercice, c'est nickel.

Mais bon.. bien-sûr, le bachotage pur et dur te servira aussi pour certaines matières tout comme le par-coeur. Essaie de trovuer un juste millieu et de choisir la bonne méthode pour le bon module !

Un exemple : les cours de Bio -> par coeur ; la thermodynamique -> bachotage pur et dur ; la mécanique -> les 2 bachotages ; la chimie -> le bachotage pur et dur ; les mathématiques -> le génie, le bachotage intelligent et le bachotage pur et dur

— Sois futé : trouve le couplage parfait entre ce qu'il te plait et ce qui rapporte beaucoup de points avec le choix des coefficients

Tu auras des difficultés, c'est sûr. Mais tu réussiras si tu es futé. 

Déjà, le CPP est fait pour que tu trouves ta voie : ainsi, dès que tu la trouves, et que tu sens que tu es meilleur dans ce domaine, alors buche mon ami, et majore moi ce partiel ! Cependant, si tu travailles comme un dingue, que ça te plait mais que tu ne reussis pas le partiel : ce n'est pas grave, ça arrive. Mais le travail paye : et tu seras récompensé un jour ou l'autre, c'est certain crois moi :) 

Mais il faut aussi réfléchir un peu dans le cas où tu es un peu ric-rac niveau notes.. Vise les coefficients les plus gros mais pas seulement : si tu n'y arrives pas du tout en informatique (en général coef 2), ne va pas de tuer à faire de l'info en délaissant d'autres modules qui pourraient te remonter facilement ! Il faut que tu trouves le JUSTE MILIEU entre choix de coefficient et ce qu'il te plait.

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui