Envie de partir à l’étranger ? Tour d’horizon des opportunités qui s’offrent à toi !

Discutez gratuitement avec Agathe de votre projet d'orientation

1. Partir dans le cadre de tes études

Tu peux bien sûr partir effectuer un à deux semestres à l’étranger dans le cadre d’un échange universitaire. Renseigne-toi auprès de la Direction des relations internationales de ton université pour connaître les destinations proposées par ton établissement. Une réunion d’information sur la mobilité à l’étranger est souvent organisée à l’automne.

A noter : la mobilité étudiante se prépare souvent près d’un an à l’avance (début L2 pour un départ L3 par exemple).

Les avantages : nombreuses possibilités de bourses, y compris dans le cadre d’un stage à l’étranger (Erasmus+ pour les séjours au sein de l’Union Européenne, bourse AMI pour les étudiants boursiers du CROUS, bourses de ton établissement ou bien des collectivités : régions, départements, villes, proposent souvent des aides) ; exonération des frais d’inscription dans l’université étrangère.

2. Service civique et volontariat européen

Le service civique à l’étranger : Il est possible d’effectuer un service civique à l’étranger. Les conditions sont les mêmes que pour un service civique en France (avoir entre 16 et 25 ans, ne pas avoir effectué de service civique au préalable, etc). Les offres sont consultables ici. Les services civiques à l’étranger s’effectuent le plus souvent sur une durée de 12 mois.

Le volontariat européen (Corps européen de solidarité) : Le service civique est un dispositif français, tandis que le volontariat européen relève de l’Union Européenne. Le format est relativement proche du service civique français : un engagement sur plusieurs mois (2 à 12 mois) au sein d’une structure sur une mission donnée. Il s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans. Ce volontariat s’effectue le plus souvent au sein d’un pays de l’Union Européenne ou bien d’un pays partenaire. Pour parcourir les offres, il faudra t’inscrire sur le portail du Corps européen de solidarité.

3. Le Volontariat International en Administration (VIA) ou en Entreprise (VIE)

Il s’agit d’un volontariat de 6 à 24 mois au sein d’une administration ou d’une entreprise française établie à l’étranger. Les offres sont consultables sur Civiweb. Ce type de volontariat s’adresse plutôt aux jeunes diplômés, souvent avec un peu d’expérience professionnelle, jusqu’à l'âge de 28 ans.

4. Le Programme Vacances-Travail (PVT)

Il s’agit d’un dispositif qui permet l’obtention d’un visa dédié pour les jeunes âgés de 18 à 30-35 ans souhaitant concilier travail et voyages sur une durée d’un à deux ans au sein de l’un des pays suivants : Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Hong Kong, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Russie, Singapour, Taiwan, Uruguay. L’âge maximal et la durée varient selon le pays. Plus d'infos.

Attention : le nombre de places est limité pour certains pays, notamment le Canada, qui est très demandé.

5. Qui pour t'aider dans ton projet ?

Intéressé(e) par un séjour en Allemagne ? Tu peux parcourir le site de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) qui propose bon nombre d’opportunités (échanges de jeunes, volontariat franco-allemand, cours de langue…). Plutôt tenté(e) par le Québec ? Consulte le site de l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ).

Des structures locales peuvent aussi t’accompagner dans ton projet. L’association Parcours le monde par exemple, les Maisons de l’Europe ou encore le Centre d’Information Jeunesse de ta région.

BAC +5 (Bac L)

Agathe, 24 ans

Domaines d'études : Sciences politiques, Sciences politiques, Langues

Mon futur métier : Echanges interculturels / Projets internationaux

8 avis

Voir profil