La prépa éco vue de l'extérieure

Discutez gratuitement avec Juliette de votre projet d'orientation

1. Pourquoi une prépa ?

Pendant mon année de terminale je ne savais pas vraiment ce que je souhaitai faire par la suite. L'option la plus sûre était la prépa économique qui restait encore très générale à l'issue du bac, j'étais ainsi sûre de ne pas me fermer de portes. C'est également ce que m'avait conseillé mon professeur principal. Même si je ne souhaitai pas poursuivre sur une école de commerce, je savais qu'en prépa j'allais acquérir des méthodes de travail qui me serviraient peut importe la filière où je me retrouverai par la suite.

2. Les avantages d'une prépa ?

La classe préparatoire m'a permis acquérir une grande autonomie de travail, de la maturité et de l’organisation. Des qualités qui peuvent servir aussi bien dans les études que dans la vie de tous les jours. Un prépa sur un CV est toujours un plus. De plus, on se trouve dans un cadre très strict, les journées sont longues, on ne voit pas le bout du tunnel : ça permet de toujours relativiser. Une fois qu'on sort de prépa on se dit que ça ne peut pas être pire !

3. Ne pas craquer.

Une prépa, c'est bien connue, est très dure pour le moral. Le défi c'est de ne pas craquer, de tout donner, mais surtout de dormir. Entre 40h de présence au lycée par semaine, les khôlles à préparer, les devoirs maison, les révisions, on ne sait plus où donner de la tête. La clé est l'organisation et le sommeil. Une bonne nuit de sommeil permet de suivre en cours et de ne pas avoir tout à rattraper à la maison parce qu'on sommenolait, ce qui met une charge de travail supplémentaire.

4. La motivation est la clé de la réussite.

Je suis quelqu'un de très sérieux, et quand je fais quelque chose, je le fais à fond. C'est pour cela que, même si je ne souhaitai pas continuer la prépa et me diriger vers une école de commerce, j'ai travailler jusqu'au dernier jour pour avoir un dossier béton. Et le travail paie toujours. A l'issue de ma prépa éco, j'ai pu entrer en fac de lettres, ce qui n'a absolument aucun rapport ni équivalence, et directement en deuxième année de licence. Il faut toujours se donner les moyens de réussir, même si on nous dit que ce n'est pas une bonne idée et qu'on y arrivera pas, si on est motivé on peut tout faire !

5. Un regard extérieur

Je pense que le fait que je ne sois plus en prépa me permet d'avoir un regard plus objectif sur la formation. J'ai pu me réorienté en fac de lettres alors que je sortais d'une prépa économique. Je me motiver les étudiants qui pensent que des portes leur sont fermées, ce qui est totalement faux : des passerelles existent partout. Sortir de prépa me permet de relativiser sur les études : il y a toujours pire, plus dure, plus fatiguant. Il faut juste se donner le moyen d'arriver à ses fins. On ne peut pas toujours être le meilleur, et un peu de challenge n'a jamais fait de mal à qui que se soit.

Bac+2 (Bac ES)

Juliette, 20 ans

Domaines d'études : Journalisme, Lettres, Communication

Mon futur métier : Journaliste ?

4 avis

+ de Détails