Et la BCPST, c'est comment?

Discutez gratuitement avec Cassandre de votre projet d'orientation

1. Faire mon choix dans la jungle des lycées proposant une BCPST

Je voulais trouver une prépa qui maximise mes chances de réussite au concours. Je me suis donc renseignée dans un premier temps via le classement annuel des prépas BCPST réalisé par "L'étudiant", et j'ai regardé sur des forums, l'ambiance qui y régnait. J'ai participé à plusieurs portes ouvertes, qui m'ont permis de visiter les lycées et de poser toutes les questions que j'avais en tête. J'ai finalement choisi St Louis pour plusieurs raisons. D'abord, j'avais toujours voulu faire l'expérience de Paris. De plus, il s'agit d'un des seuls lycée réservé aux classes préparatoires, comportant 6 classes de BCPST, et où la pratique d'une activité sportive est obligatoire.

2. Classe préparatoire BCPST, un outil vers la formation de vétérinaire

La classe préparatoire BCPST est la voie d'entrée aux Ecoles Nationales Vétérinaire (ENV) la plus évidente, car elle prépare au concours d'entrée A, disposant du plus grand nombre de place chaque année. Cependant, il est important de noter que d'autres voies existent, en passant notamment par une Licence de Biologie spécifique (concours B), ou par un DUT (concours C), ou encore après un master (concours D). Pour ce dernier, je dois avouer que je connais pas trop les caractéristiques de ce dernier.

3. La classe préparatoire, des années remplies de défis

Au cours de cette formation, j'ai appris pour la première fois, et non sans mal, à organiser mon travail, à arrêter la procrastination, et à revoir mes cours de façon régulière. Ceci a constitué un premier challenge, mais une fois ma propre méthode de travail trouvée, c'est devenu une habitude. Un deuxième défi important pour moi a été la gestion du stress. De nature réservée et ayant peu confiance en moi, j'ai du surmonter ma peur de prendre la parole en public au cours des deux oraux hebdomadaires appelés "colles", et trouver les clés pour gérer mes accès de panique au cours des examens.

4. Classes préparatoires et mental d'acier

Je pense que ma plus grande qualité en prépa a été ma capacité à rebondir et à repartir, chaque fois qu'un échec se présentait (une mauvaise note, un échec au concours... etc), et de toujours garder en tête mon objectif final d'intégration. Je pense que cette qualité est réellement nécessaire pour tenir sur le long terme. Il est aussi important de noter que la plupart du temps, les professeurs sont présents et attentifs, et nous aident à garder le moral.

5. Pourquoi me contacter?

En temps que survivante de prépa BCPST, je pense pouvoir répondre à la majorité de vos interrogations. Je pourrais ainsi vous éclairer sur différents points de l'organisation de la vie en prépa, son rythme, ses échéances. Je pourrais vous parler des points négatifs de ce cursus, mais je pourrais aussi vous motiver en vous montrant certains côtés plus agréables de la formation, qui existent bel et bien et permettent fort heureusement de tenir. Je pense que le fait d'avoir redoublé ma seconde année est finalement un plus, car elle m'a permis de comprendre mes erreurs, d'avoir une expérience de l'échec et de prendre du recul sur mes années antérieures.

Bac+3 (Bac S)

Cassandre, 22 ans

Domaines d'études : Vétérinaire, Animaux

Mon futur métier : Vétérinaire - Ethologue- Primatologue

2 avis

+ de Détails