Vérités et préjugés sur la prépa

Laureen Deneuve

— Le choix de la prépa

Prépa... la formation qui fait peur aux jeunes étudiants dès que quelqu'un leur en parle... Pourtant ce n'est pas si terrible. C'est pourquoi j'écris cet article, pour vous montrer que contrairement à l'opinion dominante vous avez beaucoup à gagner. Infirmons et confirmons ensemble les préjugés.

— Préjugé n°1 : Rude la concurrence est

Absolument pas. Je pense que de manière générale, au sein des prépas la concurrence existe peu voire pas du tout. Au contraire, je dirais même qu'il y a une forte solidarité entre étudiants. Les mots "entraide", "soutien" et "amis" sont bien plus adéquates. 

Pour vous prouver que ce que j'avance est vrai je vais m'appuyer sur mon expérience personnelle. J'ai eu de nombreux moments de haut et de bas, et mes camardes étaient toujours là pour me soutenir que ce soit pour m'aider sur un exercice, me remonter le moral ou encore se défouler un peu en allant faire du sport.

Après bien-sûr il existe des classes qui font exceptions, tout dépend de la promo. Mais ces cas restent très rares.

— Préjugé n°2 : Travail, travail et encore du travail !

Je suis au regret de vous confirmer ce préjugé. Fini l'époque du lycée où vous comptiez sur votre talent pour réussir vos contrôles. Ici, les cours sont très denses et demandent un travail quotidien pour être à jour dans votre apprentissage.

Dans mon cas, après un bac S, je me suis dirigée vers une prépa BL (littéraire et sciences sociales. Et on en parle pas assez mais il y aussi des maths !). A la 3ème semaine après la rentrée, un DS de 6h est programmé en plus des colles et des autres matières. Cet électro-choc m'a soudainement fait réaliser que les vacances étaient définitivement terminées. Bref, stress garanti ! J'ai donc très vite compris que ma vie pendant 2 ans allait simplement être dédiée à un travail ininterrompu.

Même si je ne vous vends pas du rêve, ce travail intense développe de nombreuses capacités : vos travaux seront organisés, vous saurez gérer votre stress, les études après la prépa vous paraitrons plus "faciles", enfin, vous en sortirez avec des connaissances solides.

— Préjugé n°3 : Pas de place pour le sport

Faux, archi faux ! Il est certes difficile de trouver du temps pour soi et pour se défouler, mais il est nécessaire de le prendre pour faire du sport et avoir un bon équilibre de vie. 

Pour les sportifs désireux de faire une prépa, n'arrêtez pas le sport ! Essayez au moins de faire du sport une à deux fois par semaine pour évacuer la pression et faire une pause. Du sport avec d'autres élèves du lycée est possible alors profitez-en !

Pour les non sportifs désireux de faire une prépa, essayez de vous mettre au sport (je vous en demande peut-être beaucoup 😂) ou aérez-vous la tête en allant marché 2 petites heures par semaine. Je vous jure que cela vous fera le plus grand bien. 

— Ce qu'il faut retenir...

Pour conclure, je vous mentirai si je vous disais que la prépa c'est facile, mais je suis persuadée que si vous choisissez de faire une prépa c'est parce que les matières vous plaisent voire vous passionnent (sauf quand les parents vous y obligent bien évidemment). De fait, votre motivation viendra naturellement et vous poussera à donner le meilleur de vous-même pour réussir. Vous prendrez plaisir à apprendre de nouvelles choses et vous en sortirez grandi.

J'espère que cet article vous aura éclairé sur quelques points et que vous serez plus méfiants par rapport aux dires des médias sur la prépa. Si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter, je serai ravie de pouvoir vous aider.

Bon courage dans votre recherche d'orientation !

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle