La littérature, pourquoi faire ?

Victorien Magnan Brousse

— La multiplicité des études littéraires

C'est à dessein que j'emprunte ce titre à Antoine Compagnon, critique littéraire et professeur au Collège de France, en effet l'objectif de cet article est de vous parler de l'intérêt de s'orienter vers des études littéraires. La littérature est un inépuisable objet de recherches; et la volonté avouée de cet article est de vous convaincre que les études littéraires sont un enrichissement intellectuel formidable pour l'avenir, la promesse certaine d'une ouverture d'esprit et l'assurance d'aquérir un bagage culturel solide. Cependant faire des études littéraires ne vous offre pas seulement un enrichissement culturel mais aussi de nombreux débouchés et parfois, des débouchés fort éloignés de la littérature. Loin des clichés de l'étudiant en lettres qui s'avance inéluctablement vers une carrière de professeur dans l'éducation nationale, nous allons voir que les études littéraires relèvent de nombreuses facettes. 

— De la littérature à l'université

Beaucoup choississent la littérature pour la culture (et ils ont bien raison !). Si vous vous orientez plutôt vers l'université, c'est sur vous êtes de littéraires dans l'âme. En effet les cours à l'univerisité sont orientés vraiment orienté vers la littérature. Ensuite vous avez deux choix qui s'offrent à vous: lettres modernes ou lettres classqiues. En licence de letrres modernes vous bénéficierez d'un enseignement tourné vers la littératures des XIXème et XXème siècle, des cours de langue française mais aussi étrangères, de la littérature étrangère, de la culture littéraire mais aussi du latin. Cependant que la licence de lettres classiques est résolument tournée vers les humanités avec du latin, du grec, de la littérature latine, de la littérature classique, de l'ancien français et de la littérature du Moyen-Age et de la Renaissance. Donc ces licences, qui ouvrent néammoins à des master en journalisme et en histoire en plus des master en métier de l'enseignement et en lettres, sont destinées à des profils "littéraires purs".

— De la littérature en prépa aussi !

Cependant, si vous voulez faire de la littérature sans toutefois ne faire que ça, ne paniquez pas, il y a les prépas. C'est une tout autre manière d'aborder la littérature avec un programme bien plus généraliste qui permet un grand évantail de débouchés. Là aussi s'offrent à vous deux grands choix: la AL et la BL. La première est davantage tournée vers la littérature tandius que la BL est de loin la plus généraliste des prépas avec de l'économie, de la sociologie, des mathématiques. Nous parlerons ici davantage de la prépa AL (ne nous éloignons pas trop de notre sujet !). On y étudie les lettres (tant classiques que modernes), de la philosophie, de l'histoire, du latin, de la géographie et des langues vivantes. 

— Les concours ouverts aux classes prépa.

La grande diversité des matières permet par conséquent une grande diversités de débouchés: ENS ulm, ENS Lyon, École des Chartes, ça c'est les graal. Mais la BEL (Banque d'Épreuves Littéraires) permet de passer de nombreux concours en-dehors de ces "graal", par exemple le CELSA, les écoles de commerce (par la BCE), l'école du Louvre, les IEP de Lyon, Aix, Lille. Cependant vous pouvez aussi passer des concours en-dehors des banques d'épreuves car votre bagage littéraire dans de nombreuses matières vous le permet.

Les BL ayant suivis un enseignement en économie, sociologie et mathématique, bénéficient de débouchés encore plus ouverts.

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui