Master de recherche en histoire et mémoire de M1

Margot Vanwynendaele

— Pourquoi et comment intégrer en Master 1

Pourquoi intégrer un master de recherche ?

Si vous êtes de nature curieuse et productive, la recherche peut être le début d'une grande aventure ! Tout dépend de l'organisation propre à chaque master, mais désormais pour la plupart, il faut rédiger un mémoire dès la première année. Cela vous permet d'ors et déjà d'entrevoir les grandes lignes de la recherche.

Comment intégrer ce type de master ?

Pour intégrer un master de recherche en histoire il est nécessaire d'avoir une licence d'histoire (parfois la licence d'histoire de l'art est acceptée comme c'est mon cas) et un bagage solide de connaissances. Avant tout, il faut contacter un professeur du master afin de trouver un directeur de recherche, ensuite il vous suffira de déposer votre candidature (avec lettre de motivation, CV, bulletins) sur Parcoursup et d'attendre les résultats... Simple, non ? Intégrer en master 1 ne vous confine pas en histoire pour le reste de votre vie ! Il est tout à fait possible de basculer en M2 dans une filière connexe ou de redoubler dans un autre master si cela est préférable pour vous.

— Comment trouver son directeur de recherche ?

Comment trouver son directeur de recherche :

Une fois que vous avez choisi votre master, il est essentiel de se trouver un directeur de recherche. Pour cela, regardez la liste des professeurs de l'université et de ce même master, voyez si les travaux de tel ou tel professeur vous intérèsse et essayez de le contacter. Il suffit en général d'envoyer un e-mail, présentez-vous cordialement (où vous avez fait vos études, pourquoi ce master vous intérèsse, tel sujet me plairaît) et d'attendre sa réponse. S'il refuse parce qu'il a déjà trop d'élèves, dans ce cas contactez un autre professeur. Mais il est déconseillé de contacter plusieurs professeurs en même temps, le monde universitaire est petit

— Un master de recherche mais pas que !

L'ensemble des cours repose sur des séminaires oligatoires, ils sont au nombre de deux par semaine. A cela s'ajoute les cours de langues (une langue vivante, une langue ancienne) et une option si vous le désirez. Un séminaire est un cours d'une durée de deux à trois heures où le professeur propose un cours magistral à quelques élèves (maximum 20) qui intéragissent avec lui. Il nous est possible de préparer des contre-rendus d'ouvrages ou encore de présenter l'état actuel de notre recherche. En somme, le contenu des séminaires est très vaste et sa forme relativement libre ! Ces cours sont souvent l'occasion de discuter avec les autres élèves de master, confronter nos idées, mais aussi sortir un peu de la solitude du domaine de la recherche !

— qu'est-ce que le mémoire ?

Le mémoire :

Le plus gros morceau de ce master, vous l'aurez compris, c'est le mémoire ! Sa forme varie en fonction des attentes de chaque master pour la première année. Dans mon cas en histoire médiévale byzantine, le mémoire de première année est déjà très complet. Il doit faire une petite centaine de pages, comprendre une introduction, plusieurs parties (mais l'organisation des parties est libre) où le lecteur retrouve des synthèses de lecture et des analyses de sources primaires (documents qui permettent de faire la recherche), une conclusion, une annexe avec des documents, et une bibliographie. Le tout bien évidemment doit répondre à un sujet que vous avez élaboré en début d'année.

— Comment s'organise la recherche ?

Le cadre du master permet de produire un travail en 9 mois idéalement. Les premières semaines (septembre-octobre) vous serviront à élaborer un sujet avec l'aide de votre directeur de recherche, ainsi que de découvrir les outils qui vous y aideront (bibliothèque, ressources en ligne, collections etc). Ensuite, avec l'aide de ce même professeur et des séminaires, il faut trouver un corpus de sources pour creuser son sujet. Enfin, il vous faudra rassembler les grandes lignes de l'historiographie pour compléter votre pensée. La recherche s'effectue d'octobre à janvier/février, vient ensuite le temps de la rédaction (où l'on continue souvent de chercher en parallèle) en vu de passer la soutenance en juin/juillet.

L'avantage du master 1 à Paris 1 : Vous n'êtes jamais seul ! Je dois admettre qu'il m'arrive parfois de me sentir seule à la bibliothèque ou dans mes recherches sans trop savoir où je vais. Dans ce cas, il ne faut jamais hésiter à faire appel à votre directeur de recherche ! Il va prendre rendez-vous avec vous, faire un bilan, vous proposez des pistes de lecture et surtout vous relire.

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle