SPORT, JEUNES ET VALEURS DE LA REPUBLIQUE

Discutez gratuitement avec Perrine de votre projet d'orientation

1.

Dans un monde ultra réglementé, les libertés se font discrètes. L’évasion grâce au sport permet de se sentir hors du temps et de ses règles. Laissons alors place à des émotions encore inconnues, les frissons, l'euphorie, le surpassement de soi, les rires, les larmes, mais surtout vibrer ; vibrer ensemble dans le même but et pour les mêmes raisons. Vous me direz « ce n’est que du sport » mais pour bon nombre d’entre nous c’est bien plus que ça. Et pour moi la première.

2.

La coupe du monde de rugby en 2011 a été pour moi, un des événements chocs comme nous les appelons. Cette défaite du XV de France dans les dernières secondes contre les irrésistibles Blacks en finale m’a littéralement, et pour la première fois, bouleversé. Pourtant, ce sont surement ces moments qui nous font encore plus aimer le sport. En fait, la recherche de la perfection et de gloire à chaque match n'est qu'utopie. La véritable mission est de donner un effort parfait du début à la fin pour ses coéquipiers. Ce n'est pas seulement gagner, la finalité de la discipline est de construire une famille.

3.

Le sport est fédérateur, il rassemble ; peu importe les milieux sociaux des individus, sur un terrain nous sommes tous au même niveau d’égalité. Nous vibrons ensemble, il n’est plus question de couleurs de peau, de revenus ou de religions, nous sommes juste réunis autour de la même passion. Seuls les idéaux mis en avant à ce moment-là tels que la perfection, l'engagement, la compassion, la foi et pour finir, la fraternité, ne devraient donc compter.

4.

Veritable école de la vie, le monde sportif et sa pratique délivrent des valeurs essentielles dans l’accomplissement de l’éducation ; une obligation d’exemplarité basée sur un principe moral de référence. Respecter les autres et être fair play ; y compris dans le combat. Le sport est donc l’image même d’un paradoxe puisqu’au départ il entraine confrontation et compétition tandis que son propre fondement trouve sa source dans la cohésion et l’esprit de groupe. Gagner de nombreux matchs est faisable ; apprendre aux jeunes qu'il y a plus à vivre est le réel défi.

5.

Mais alors qu’aujourd’hui notre pays semble de plus en plus fragmenté par les horreurs qu'il a connu antérieurement avec les guerres, les génocides, les conflits politiques ou plus récemment suite à la récurrence d’attentats ; l’EURO 2016 de football a pu jouer un role de trêve contre l’horreur et la division. Revient alors l’espoir. L’espoir que le sport rassemble plus qu’il ne divise.

Bac+1 (Bac ES)

Perrine, 19 ans

Domaines d'études : Commerce, Distribution, E-commerce, Communication, Sport

Mon futur métier : Sport Business woman ou pourquoi pas journaliste sportive! Je compte éclaircir mon futur dans mes dernières années de Bachelor pour pouvoir entrer en Master International sereinement.

8 avis

+ de Détails