Choisir la faculté de Lettres après de nombreux doutes, un bon choix malgré la peur.

Discutez gratuitement avec pierrick de votre projet d'orientation

1. Qui étais-je ?

Et si je commençais par me présenter, moi c'est Pierrick aujourd'hui, je suis à l'université Paul Valéry Montpellier 3 en parcours Humanité-Lettres classiques. Mon parcours de lycéens n'a pas connue d'échec et s'est conclue sur une acquisition de mon baccalauréat littéraire au premier essais. Au lycée, je n'est pas travaillé, certaine facilités m'ont permis de m'en sortir et de passer les classes et les trimestres toujours à la limite mais je les ai toujours passés. Rêveur, inattentif et pas particulièrement intéressé par l'école, l'examen final ne s'annonçait pas comme une facilité, en travaillant d'arrache pied au moment du sprint final, je l'ai pourtant obtenu sans difficulté.

2. Où allais-je ?

Démotivé scolairement et féru d'animation radio, mon esprit critique et borné me faisait énoncer la théorie qui est la suivante : "l'école ne sert à rien". Conscient tous de même de l'importance de la culture, je pratiquais la lecture au quotidien. Comprenant que le recrutement dans le domaine radiophonique n'étais pas florissant, j'ai décidé de m'orienter vers un bts communication en alternance sans pourtant n'avoir d'intérêts particuliers pour la matière. L'obtention du bac est alors devenue nécessaire mais la difficulté à trouver une entreprise pour mon alternance s'aggravant, j'ai abandonné et décidé, je ne sais trop pourquoi, de suivre la formation de conducteur de train de la sncf.

3. Des bouleversements

Ce choix de de facilité et non d'ambition m'a fait comprendre plusieurs choses. J'avais un avenir scolaire possiblement glorieux mais je décidais de choisir l'option simple pour me débarrasser de mon avenir. Ma petite amie et m'a famille m'ont fait comprendre qu'avec du travail je réussirais à l'école. Alors,j'ai décidé de m'y mettre pour de bon, j'ai travailler le bac et me suis inscrit à l'université pour suivre une licence de Lettres classiques et renoué avec une passion que j'avais oublié, la littérature.

4. Le goût des études grâce à l'université.

Ma rentrée étant faites, toutes mes craintes se sont envolées, j'ai le profil universitaire. Ayant réussi à m'organiser dans mon travail personnel j'atteint en ce début de semestre la moyenne général de 14. Du jamais vu, les facultés étant mal critiquées et souvent dénigrées de par leur emploi du temps et leur autonomie nécessaire, pour ma part je me sens progresser et évoluer chaque jour. Alors, ami lycéens, si vous êtes craintifs ne le soyez pas, adoptez le profil à adopter et la fac sera votre terrain de jeux.

5.

Bac (Bac L)

pierrick, 18 ans

Domaines d'études : Lettres, Arts, Enseignement

Mon futur métier : professeur