5 bonnes raisons de choisir le Québec pour ses études

Elma zahmoul

— 1) Les Français aiment le Québec

Alors que la mobilité étudiante continue d’augmenter année après année, le Québec fait partie des destinations d’études les plus plébiscitées. Selon les données les plus récentes, les réseaux de l’enseignement collégial et universitaire ont reçu plus de 54 000 étudiants internationaux en 2018. Parmi eux, beaucoup de Français ! Ces derniers sont en effet omniprésents dans les établissements d’enseignement supérieur au Québec, notamment dans certaines institutions dont le siège est en région, où ils peuvent représenter jusqu’à 50 % des étudiants internationaux. Une présence qui permet au Québec de se démarquer nettement de ses voisins américains par la richesse et l’unicité de sa culture francophone.

— 2) Une qualité de vie exceptionnelle

Reconnu pour sa diversité, son sens de l’accueil et son ouverture sur le monde, le Québec offre avant tout une qualité de vie exceptionnelle. Celle-ci se traduit tout d’abord par un coût de la vie accessible (parmi les moins élevés du Canada) et un milieu de vie sécuritaire (le Québec a le taux de criminalité le plus faible de tout le pays), sans oublier une bonne accessibilité aux soins de santé et un indice élevé en termes de prospérité. Choisir le Québec, c’est aussi opter pour le charme et l’effervescence de la vie urbaine alliés aux vastes espaces naturels. Outre l’authenticité de ses villes modernes au style européen, le Québec, avec une superficie trois fois plus grande que celle de la France continentale, arbore des paysages d’exception. De quoi s’offrir, en dehors des cours, de nombreuses escapades pour se ressourcer dans la forêt Montmorency, parcourir la vallée glaciaire du parc national de la Jacques-Cartier, découvrir de nombreux lacs et rivières ou encore pratiquer, saison après saison, une multitude de loisirs dans différents parcs nationaux.

— 3) Des tarifs préférentiels

Autre atout et pas des moindres ! Les frais de scolarité pour les étudiants internationaux sont parmi les plus bas d’Amérique du Nord. Depuis l’entente signée entre le gouvernement du Québec et celui de la France en matière de mobilité étudiante, les étudiants français de niveau universitaire de premier cycle (bac) peuvent en effet se prévaloir du tarif canadien non-résident du Québec. De leur côté, les étudiants français engagés dans une maîtrise ou un doctorat ainsi que leurs homologues en formation professionnelle ou au niveau collégial technique, ont accès aux tarifs québécois. Pour en bénéficier, chaque étudiant doit détenir un passeport valide de la République française, ainsi qu’un permis d’études conforme à la réglementation canadienne en matière d’immigration. L’obtention d’un certificat d’acceptation du Québec est également obligatoire.

— 4) Un réseau universitaire de qualité

Dotés d’infrastructures ultramodernes et d’équipements à la fine pointe de la technologie, les établissements d’enseignement supérieur québécois cultivent une excellente réputation sur la scène internationale. De renommée mondiale, les universités se distinguent tout d’abord par la qualité et la diversité de leur offre éducative, celle-ci répondant à l’ensemble des normes internationales les plus avancées. Il faut dire que les établissements offrent un climat d’étude propice à la réussite et au développement de chaque étudiant. Pratiques et interactives, les formations favorisent notamment la coopération et le travail en équipe. Les étudiants ont accès à de nombreux services tout au long de leur parcours, des bibliothèques aux services d’orientation en passant par du soutien psychologique.

— 5) Des disciplines d’excellence

Au total, le réseau universitaire québécois se compose de 18 établissements, dont 15 francophones et trois anglophones, répartis dans huit régions. Les universités offrent plus de 3 000 formations de différents niveaux et un large éventail de disciplines d’excellence en enseignement et recherche telles que l’intelligence artificielle, l’aéronautique et l’aérospatiale, les matériaux et la nanotechnologie, les sciences de la vie, les sciences de la mer, les sciences de la forêt, les mines, l’aluminium, la cybersécurité, le génie biomédical, l’environnement et l’eau, les beaux-arts et les arts visuels, la comptabilité, la gouvernance et la finance, les télécommunications et l’administration publique. Enfin, le Québec figure parmi l’élite mondiale au PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves de 15 ans) en mathématiques, lecture et science.

Tous les articles de cet Advisor

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle