Un parcours d'ingénieur(e) à l'INSA Lyon

Mathilde LAURENT

5 ans, ça passe vite!

En septembre a commencé ma dernière année en école d'ingénieurs. Malgré le contexte particulier lié à la crise sanitaire, tout se passe presque comme prévu. Après avoir fait 2 ans de prépa intégrée (INSA Lyon) où j'étais en filière internationale (ce qui me permettait de conserver 2 langues vivantes, de partir en stage à l'étranger et de partager mes cours avec la moitié de mes camarades de pays étrangers), je suis rentrée au département de spécialité Génie Civil et Urbanisme. Pendant ces 5 ans de formation, j'ai appris de nombreuses notions théoriques mais aussi appliqué au travers des Travaux pratiques et d'exercices. Puis en département, tu es en relation avec des entreprises qui peuvent te proposer des projets réels. 

J'ai eu un grand nombre d'expériences avec l'école ou associative : organisation de voyage, d'évènements sportifs ou culturel, de compétitions sportives,... Bref! pas le temps de s'ennuyer! Et 5 ans de vie étudiante... Ce n'est pas assez!

Appliquer c'est la clef : la prépa intégrée

Les années de prépa restent assez théoriques même si l'INSA met en place de nombreuses heures de Travaux Pratiques pour appliquer les notions théoriques. En entrée en département de spécialité, les choses changent un peu car nous avons beaucoup plus de projets, seul ou en groupe, l'objectif étant d'appliquer sur un cas concret ce qui a été vu en cours. Il y a des TP de chimie et de physique mais aussi de conception, de production, de thermique,... 

Et sans parler des TPs béton et bâtiment quand je suis rentrée en GCU!

L'avantage d'une prépa intégrée par rapport à une prépa classique est que tu n'as pas le stress des concours. Tu peux continuer à faire du sport, de la musique ou toute autre activité de loisirs tout en apprenant. Tout le monde se soutient et l'objectif est que chacun valide ses partiels pour passer en année supérieure.

Partir à l'étranger

Les écoles d'ingénieurs te donnent aussi la possibilité de partir à l'étranger. C'est ainsi une vraie chance que de pouvoir partir à la découverte d'autres cultures au travers de ses études. Mon semestre en Suède a été une aventure formidable et m'a permis de me donner quelques pistes sur ce que je voulais faire ou non.

Les écoles d'ingénieurs ont souvent de nombreux partenaires universitaires partout dans le monde. Tu peux ainsi partir où tu le souhaites en règle générale!

Les stages

Pendant tes 5 ans d'études, tu as aussi l'occasion de faire des stages (3 pour ma part), de durée différente, qui te permettent de découvrir le monde de l'entreprise, de te familiariser avec les missions qui pourraient t'être confiées à la sortie de l'école ou encore apprendre en pratiquant.

 

Petite conclusion

Avec du recul, 5 ans, ça passe très très vite! Et on apprend beaucoup, sur la vie, sur soi-même, sur ses limites et sur ses envies! Il ne faut pas avoir peur de s'engager dans des études longues. Moi qui ne savait pas ce que je voulais faire, ce temps d'études m'a permis de réfléchir sur ce que j'envisage de faire après l'école. De plus en plus de personnes se sentent perdues dans leurs études mais après, tout s'éclaire!

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle