La réquisition des étudiants infirmiers lors de la crise sanitaire liée au covid-19

Marion Sylla

— Contexte

Actuellement étudiante en soins infirmiers au sein d'un IFSI du Val d'Oise, la crise sanitaire liée au coronavirus a bouleversé ma vie. 

J'éffectuais mon premier stage du semestre 6 en hôpital de jour pédospychiatrique pendant le mois de février. Ce stage devait durer 7 semaines, et était sur le point de s'achever. Le mardi de la dernière semaine de stage, l'hdj (hopital de jour) a fermé ses portes, souhaitant protéger le personnel soignant ainsi que les enfants accueillis du coronavirus. Je me retouve alors, comme de nombreux camarades de promotion, sans stage. 

J'ai immédiatement contacté l'école, et, la formatrice référente des stages m'a demandé si je pouvais aller renforcer pendant deux jours l'Unité de Soins de longue Durée (USLD).  En effet, le covid était de plus en plus en train d'arriver dans les différents services de l'hôpital, et les équipes commencaient déjà à avoir besoin de soutien. 

Après ces deux jours en USLD passés à aider comme je pouvais le personnel soignant, l'ifsi nous a annoncé que le service de réanimation polyvalente ainsi que les deux autres services de réanimation créés spécialement pour répondre aux besoins engendrés par la crise sanitaire actuelle, avaient besoin de renfort. 

Je me suis portée volontaire pour aller renforcer l'équipe de réanimation, et j'ai, une semaine plus tard, été affectée à ce service pour une période d'au moins 9 semaines. L'ensemble des étudiants en soins infirmiers ont comme moi, été affectés à des services en crise.

J'ai la chance de connaitre le service de réanimation, puisque j'ai déjà effectué un stage là-bas lors de ma première année d'ifsi. 

Mon arrivée a été très appréciée par l'équipe, qui m'a remerciée avant même que je ne fasse quoi que ce soit. 

— La réanimation covid

Les infirmiers (IDE), ainsi que les aides-soignants (AS) m'ont expliqué que je serai "runner".  Etant donné que les soignants s'habillent en "cosmonautes" (surblouse, tablier, charlotte, masque, lunettes de protection, gants) pour aller dans les chambres des patients, ils ont besoin de quelqu'un à l'extérieur qui leur apporte le matériel dont ils peuvent avoir besoin. En effet, ils perdraient trop de temps à se déshabiller pour aller chercher des médicaments, puis à se rhabiller pour retourner dans les chambres. J'ai donc pris ce rôle. 

Après quelques jours de travail et quelques kilomètres parcourus (en moyenne  je marche 13km/jour), je connais la pharmacie et la réserve de matériel sur le bout des doigts.

 

— la réanimation covid (suite)

Les IDE m'invitent souvent à rentrer dans les chambres lorsqu'il y a des soins techniques a faire, ou bien des actes médicaux intéressants a voir. Je profite donc de ma réquisition pour approfondir mes connaissances médicales et paramédicales. 

Tous les patients de réanimation de l'hopital où je suis, sont atteints du coronavirus. Nous devons redoubler d'hygiène, et garder le moral car la crise est actuellement loin d'être derrière nous. 

La réanimation des patients atteints du coronavirus est une réanimation très spécifique car les patients sont souvent sur le ventre (Cela maintient une pression positive dans les poumons). Beaucoup de traitements sont utilisés, beaucoup de gestes médicaux sont réalisés, et même avec la charge incroyable de travail qu'ont les IDE, ils sont toujours disponibles pour répondre à mes questions. 

Malgré tout cela, l'ambiance et la cohésion des équipes est à son summum. Chacun semble avoir compris qu'il fallait se serrer les coudes, et qu'en cette période, l'union fait la force. Les personnels non hospitaliers veulent nous aider, en nous livrant a manger chaque midi, chaque soir, en nous envoyant des dessins réalisés par des enfants, en nous livrant des crèmes pour les mains, et j'en passe. 

Une fois cette crise derrière nous, avec du recul, je pense que beaucoup d'entre nous réaliseront tout ce que cela nous a apporté. 

Je me rends compte, une fois de plus, qu'être étudiante infirmière, c'est vivre une aventure humaine. 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle