PARCOURS ATYPIQUE

Discutez gratuitement avec Justine de votre projet d'orientation

1. S'orienter, oui, mais pas à n'importe quel prix...

A quinze ans voire avant parfois certains savent déjà ce qu'ils veut faire plus tard, d'autres ont quelques idées, certains aucune idée. L'orientation est une galère parfois, et aider les autres à trouver sa voie ou les conseiller est une chose importante quand nous estimons que nous avons été mal orientés au départ mais heureusement il existe autre chose que les salons d'orientation : les conseils précieux d'un ami, d'un advisor ou d'un professeur bienveillant ! La galère de l'orientation, je crois que je peux en parler car je l'ai bien connu après cinq années au lycée ! Louper son baccalauréat peut être perçu ou est perçu comme un échec aux yeux de la société.

2. Rater son bac n'est pas une fatalité, c'est un échec qui sert à rebondir ensuite !

Or pour ma part rater mon baccalauréat a été une déception mais cela m'a permis de mûrir ma réflexion quant à mon avenir professionnel. En effet, si j'avais eu mon baccalauréat du premier coup, j'aurais probablement fait un BTS Communication ou un DUT GACO dans l'optique de pouvoir devenir assistante de communication. En seconde je rêvais de travailler au sein d'une agence de publicité or Aujourd'hui, je suis travailleuse sociale. Monitrice-Educatrice de formation, titulaire d'un DUT Carrières Sociales option éducation spécialisée Cette année supplémentaire au lycée a clairement joué un rôle dans mon orientation professionnelle.

3. En route vers la liberté !

Aujourd'hui, le seul examen que je n'ai pas obtenu c'est le permis de conduire (c'est en cours). D'ailleurs, si je peux me permettre de vous donner un conseil, passez-le si vous avez les finances nécessaires et du temps. Rater son bac est très souvent perçu comme une fatalité soit aux yeux de la société, soit au regard de la personne elle-même néanmoins je suis convaincue qu'il faut apprendre de ses erreurs, pour pouvoir mieux rebondir ensuite ! Sans cet échec, j'aurais suivi une orientation professionnelle sans en comprendre les enjeux or il est essentiel de savoir quel métier nous conviendrait avant de s'engager dans une formation. Cela est valable quel que soit votre niveau d'études.

4. Oser rêver !

Je vous souhaite de réussir, d'entreprendre ce que vous souhaitez réaliser, de vous réaliser en tant que professionnel et en tant qu'individu car "les objectifs sont des rêves que l'on planifie", alors osez rêver ! Osez planifier ! Oser entreprendre, oser tout simplement. Croire en ses rêves ne suffit pas, il faut également se fixer des objectifs à atteindre avec un échéancier afin que ceux-ci deviennent des réalités.

5. Sois organisé(e) et lucide !

"Ose rêver. Ose essayer. Ose te tromper. Ose avoir du succès." Kingsley Ward Cette citation m'inspire et me parle car c'est en osant essayer et en osant me tromper que je continue à construire mon identité professionnelle. L'action est importante mais n'oublions pas qu'avant de la mettre en place, il est nécessaire de planifier, d'organiser ses objectifs pour pouvoir les atteindre. Oser rêver tout en gardant en tête que le rêve peut devenir réalité à condition d'y mettre du nôtre. S'investir dans un projet, dans un travail (ou dans une activité bénévole )est primordiale afin de donner du sens à son orientation qu'elle soit scolaire ou professionnelle. A toi de jouer maintenant !

BAC +2 (Bac STMG)

Justine, 26 ans

Domaines d'études : Social, Services à la personne, Social, Services à la personne

Mon futur métier : Travailleuse sociale

24 avis

Voir profil