L'épreuve de contraction HEC aux écrits de la BCE, comment j'ai eu 18

Emma Bordas

— Quel était ton niveau en prépa dans cette matière ? Précise si tu es carré ou cube. Tu peux dire d’où tu viens et nous parler un peu de ton expérience prépa. 

J’étais en prépa ECS au Lycée Sainte-Geneviève à Versailles, et ai intégré l’emlyon en carré. J’ai toujours eu des difficultés en contraction (mes deux années de prépa), et j’ai passé beaucoup de temps en deuxième année à rendre des contractions supplémentaires pour essayer de travailler et de développer une méthode efficace. Ça a toujours été compliqué de se motiver, on a toujours quelque chose de mieux à réviser : ses maths par exemple. J’ai minoré, sous-minoré, et à la veille de partir en révision j’ai enfin eu un résultat potable qui s’est concrétisé au concours avec un 18. Quoiqu'on dise, la contraction est une superbe épreuve et une bonne note est facile à obtenir si on a compris le principe de l'exercice. 

— La méthode des « premières minutes » ou comment bien commencer l'épreuve

Les premières minutes de ton épreuve sont capitales et vont déterminer si oui ou non tu réussiras.

On commence par des choses simples : tu reçois ta copie, on te donne le top départ, tu as 20 min pour enchaîner des choses triviales.

10 minutes pour lire le texte une première fois : profiter de ce moment pour primo numéroter les paragraphes pour aller plus vite au brouillon, souligner toutes les phrases « idée » en les numérotant une par une, entourer les « exemples » (si l’auteur parle de Notre-Dame comme exemple, alors entourer Notre-Dame) . 

5 -10 minutes : essayer de regrouper les paragraphes qui vont ensembles (ex §1-6 une première idée) et dégager l’idée en une phrase qui sera la première de ton paragraphe rédigé. Attention, dans le texte choisi par les correcteurs il n’y a pas nécessairement une « introduction », trois parties et une « conclusion » : ton objectif est de résumer cet extrait pas d’en faire une disserte. Si il y a 4 idées, alors il y a 4 idées.   

— Le premier jet et le brouillon, ne pas paniquer et garder l'objectif en tête !

Les choses complexes commencent. Cependant, si tu as bien réalisé la première partie, alors celle-là coulera de source et tu n'auras aucun soucis à te faire. 30-40 minutes : rédiger au brouillon tes paragraphes, compte tes mots à la fin.  Lors de ton premier jet, tu n’accordes pas toute l’importance au nombre de mot. Il ne faut pas perdre de vue l’objectif, bien sûr, mais il est important de s’assurer que l’idée de l’auteur est bien respectée et qu’il n’y a pas de paraphrase ni d’interprétation personnelle. Respecte bien l’ordre des idées ! 1 heure : si certains paragraphes ont trop de mots, synthétise les sans « supprimer » des idées clés du développement de l’auteur, peaufine ta rédaction et ton style car c’est aussi sur ça que tu es noté. 

 

— Les dernières minutes de ton épreuve

Voilà, ça fait maintenant un bout de temps que tu planches déjà sur cette épreuve, mais tu tiens le bon bout et c'est bientôt la fin. Prends le temps de bien écrire sur ta copie, numérote tes pages, ne fais pas de fautes d'orthographe. Une fois que tout est réécrit, mets bien des petites barres tous les 10 mots et indique à combien tu en es dans la marge (tous les 50). N'oublies pas d'annoter le compte final à la fin de ta copie. Pas de triche là-dessus ça ne sert à rien tout est recompté ! En bref → 45 minutes : rédaction finale, tiens toi à ton brouillon ne rajoute surtout pas des mots pour éviter d’être dans la galère. 15 minutes : relire une fois pour les fautes d’orthographe, puis recompter et inscrire le nombre de mots à la fin de ta copie. 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle