Gérer ses études en parallèle à une activité sportive

Marie-Ange COLLOMB

— L'organisation de mon temps hebdomadaire

Est- ce que je devrais arrêter mon sport favori ? Dois-je dire adieu à ma passion à cause des études supérieures ?

Absolument pas. Etant étudiante en licence de droit, je peux vous assurer que tout est conciliable.
Il est vrai que ma première année à la fac  n'était pas de tout repos. J'avais 25 heures de danse par semaine à côté de mes études. Pourtant j'arrivais à trouver du temps pour faire mes TD (travaux dirigés -équivalent des classes au lycée avec des devoirs) et réussir à progresser dans les études comme dans le sport.
Pour cela il faut une bonne organisation, il est vrai. J'avais mon planning avait mes créneaux de préparation aux TD, et mes créneaux où je pouvais m'exercer à la danse. Il ne faut pas négliger ses études bien évidemment. J'ai dû rater au maximum, 5 cours de danse en une année (j'en avais 6 par semaine), à cause de TD plus long à faire que prévu, ou de partiels qui arrivaient.
 

— Les sports proposés à l'Université

De plus dans bons nombres d'écoles supérieures, des sports sont proposés.

En l'occurence, à la fac, nous avons même une bonification sur la moyenne pouvant aller jusqu'à 0,6 points en plus sur la moyenne grâce à ce sport.
L'avantage de le faire à la fac est la proximité avec les études. Souvent le lieu d'activité sportive se trouve sur le campus, ou à 2 pas de lui.
Cela permet aussi de faire du sport avec ses amis, seul c'est bien à deux c'est mieux.

Le plus important étant de continuer à bouger au minimum une fois par semaine pour se défouler, faire un break dans les révisions, et faire de nouvelles rencontres dans les lieux sportifs.

Si le fait de vous iinscrire dans une activité sportive vous fait frissoner, pas de panique, certains lieux comme la salle de musculation ou la salle de danse sont ouvert à des créneaux d'entrainement en autonomie, sans professeur pour vous stresser.

— La nécessité d'un sport dans les études supérieures

Comme j'ai pu rapidement l'aborder auparavant, faire un sport semble nécessaire dans vos études supérieures.

En effet, les TD sont prenants, les cours sont éreintants. Une fois la journée en cours terminée, celle-ci continue à la bibliothèque, ou bien chez vous en train de bosser vos cours et vos devoirs.
Le sport est le meilleur vide-tête que j'ai pu expérimenter. Pas de pression, on oublie le travail, le stress, les études, les soucis familiaux, amoureux, amicaux. Le sport permet de se plonger dans une bulle le temps de 30 minutes - 1 heures, ...
Nombres de craquage émotionnels j'ai pu éviter grâce au sport.

Au-delà de l'aspect physique que procure une activité, c'est le bien moral que j'apprécie le plus. Grâce au sport, je continue mes études avec plus de légèreté.

Quand on aime, on ne compte pas, ce proverbe est parfait pour cette situation.
Bien évidemment si ce sport n'est pour toi qu'accessoire alors tu pourra toujours garder un seul cours dans la semaine, par exemple le week-end, pour te défouler, tout en ne te mettant pas la pression pour les études.

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle