Filière STAPS : un bon plan ?

Julie Colin

— STAPS, c'est quoi ?

S.T.A.P.S. signifie "Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives". Beaucoup de préjugés ou stéréotypes circulent à propos de cette filière, j'ai d'ailleurs moi-même rencontré beaucoup de personnes qui s'en faisaient une idée bien fermée, souvent irritante pour les "stapsien(ne)s". Entre autre, est-ce un choix d'ambition ? En tant que "stapsienne", j'affirme que OUI. Et, pour répondre aux a priori, NON, nous ne faisont pas que du sport en STAPS, loin de là. Certes, et c'est une chance, nous pratiquons des activités physiques chaque semaine afin de viser à être le plus polyvalent possible (rugby, danse, course d'orientation, escalade, foot, basket, natation, ...).

En outre, pour chaque pratique, nous avons des cours théoriques sur les techniques, les règles, les situations d'apprentissages... (plus poussés pour les spécialités). Toutefois, cela ne représente pas la majorité de nos cours et chaque université propose des heures de pratique et des activités différentes sur chaque année de licence. Par exemple, à Rouen (il y a 3 ans), on avait 3 polyvalences et une spécialité par semaine en L1 (environs 8heures par semaine). En L2, le taux de pratique commençait déjà à diminuer. En L3, à Valenciennes, nous devions choisir 2 spécialités sportives et 2 polyvalences (alors qu'en L1 il n'y a pas de spécialité et très peu de polyvalence). Aujourd'hui, je suis en master MEEF 2nd degré, et je n'ai aucune pratique sportive comprise dans mon emploi du temps. Je vous conseille donc de vous renseigner sur plusieurs universités, et de sélectionner celles qui vous conviennent le mieux. D'autant plus si votre spécialité est particulière (ex: aviron)...toutes les facultés proposent des spécialités différentes.

— Du sport, et quoi d'autre ?

La filière STAPS a le bel avantage d'être très éclectique, en ce sens, elle ne se "restreint" pas uniquement aux techniques sportives. Comme son acronyme l'indique, en STAPS, on étudie également les "sciences" relatives aux domaines du sport. De quelles sciences parle-t-on ? D'un côté nous avons la physiologie, anatomie (étude des os), myologie (étude des muscles), anatomie fonctionnelle, traumatologie, biomécanique (ce qui s'apparenterait à des mathématiques axées sur les déplacements du corps en mouvement), neurologie (étude des mécanismes du cerveau)...qui regroupent une grande partie des sciences dites "dures". D'un autre, nous retrouvons la sociologie, psychologie, psychologie de l'enfance, science de l'éducation...qui rassemblent les sciences "douces" ou sciences humaines. Mais ce n'est pas tout ! Vous devrez notamment étudier l'histoire de l'éducation physique, aussi bien anglophone que française...Bref...vous aurez de quoi vous mettre sous la dent, à condition de ne pas trop se laisser séduire par les "vices" de la vie étudiante. 

— Quels débouchés ?

Et non, on ne devient pas uniquement "prof de sport" en faisant STAPS ! Bien d'autres chemins peuvent s'offrir à vous...il suffit de s'informer un peu. Les 4 fiières les plus répandues sont les suivantes : 

- Eduaction et Motricité (préparation au CAPEPS pour devenir professeur d'EPS); Entraînement Sportif (pour devenir coach physique ou coach mental par exemple); Management (responsable d'un magasin, manager d'équipe, évènementiel sportif...); APA-S : "Activité Physqique Adaptée et Santé" (pour travailler dans le domaine de la rééducation motrice, avec des personnes en situation de handicap ou ressortant de blessure par exemple)....et d'autres : Ergonomie, pacerelle Kiné, Ecole Normale Supérieure (ENS) ...

Enfin, ne succombez pas au stérotype "il n'y a pas de débouchés en STAPS", c'est faux. "L'homme sans volonté est un homme sans passions." E. YOUNG (Les nuits, 1742). Si vous êtes passionés...donnez le meilleur de vous-mêmes et offrez-vous VOTRE débouché. 

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle