4 conseils que j'aurais aimé recevoir avant de commencer les Beaux-Arts : partie 1/3

Marine Cocumelli

— 1 - BEAUCOUP TU VAS INVESTIR (MAIS HEUREUSEMENT QU'IL Y A DES ALTERNATIVES...)

Courant 2013, je me suis lancée le défi de m'inscrire dans une école d'art (Beaux-Arts). Le périple a commencé avec les épreuves de commission et s'est terminé après mon bilan de première année.
J'y suis restée deux ans (classe préparatoire et une année aux Beaux-Arts de Lyon). Voilà 10 conseils que j'aurais aimé recevoir avant de commencer les Beaux-Arts :

Eh oui, si vous choisissez l'univers artistique, il faut être prêt à financer tout un parcours. L'inscription au concours est généralement payante, le matériel est hors de prix (et il en faut, du matos ! Promarkers à 2euros le feutre, peinture, feuilles de tous les formats, carnets de croquis à l'appel, pochettes, ...). Le matériel photographique lui aussi, coûte une fortune - surtout si vous vous découvrez une passion pour les tirages argentiques.
Sans vous effrayer, il faut prendre en cosidération le fait que vous devrez investir de l'argent dans du matériel (que vous jeterez probablement quelques mois plus tard).
Bien entendu, des alternatives existent pour essayer d'économiser un peu !

 

— 2 - ON NE JOUE PAS SA VIE AU CONCOURS D’ENTRÉE

Certain.e.s étudiant.e.s ouvrent des récupérathèques (aux Beaux-Arts de Lyon il y en avait une, sous forme de troc), il est aussi possible de "chiner" par-ci, par-là (hé oui, récupérer du carton aux poubelles ou directement dans les restaurants/industries sera votre passe-temps favori !), je me souviens que des étudiant.e.s de ma promo récupéraient par-ci par-là des objets laissés aux poubelles, cherchaient du tissu à Emmaüs... Bref, tout un art de la récup

 

Le concours est un évènement qui peut être impressionnant, surtout si on n'en a jamais passé.
J'ai eu l'occasion de passer plusieurs concours (Beaux-Arts d'Annecy, de Valence, de Genève, de Mulhouse, Strasbourg, Lyon). Les fonctionnements étaient globalement similaires mais le nombre de jury variait d'un concours à l'autre.

En premier lieu, il est demandé à l'étudiant.e d'envoyer un dossier (un portfolio) pour une pré-selection au concours écrit.

Si votre dossier est accepté, alors bienvenu.e à l'épreuve écrite. Celle-ci peut présenter la forme d'une dissertation sur une question d'art / de sociologie de l'art.
Vous pouvez recevoir - si mes souvenirs sont bons - une liste d'ouvrages à consulter pour vous préparer (mais le mieux est de se documenter en amont !)

— Suite dans l'article numéro 2

Suite à cette pré-admission, vous passez une épreuve orale : l'entretien et franchement, c'est assez aléatoire. Le jury peut être nombreux ou pas.
A Strasbourg et à Mulhouse, je devais préparer au préalable un exposé sur un travail d'artiste pour compléter l'entretien.
A Genève, le jury était 15, j'étais hyper impressionnée et ça ne s'est pas hyper bien passé... Tandis qu'à Mulhouse, ils étaient 2

Tous les articles de cet Advisor

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle