Mon inoubliable expérience en classe préparatoire

Sara Atman

— Entre travail, stress et endurance, j'ai parfois pensé à abandonner....

Tu hésites à aller en CPGE, je vais te parler de mon experience!

Premier jour de l'année : aaaah j'étais super excité de commencer cette aventure, les professeurs nous avaient prévenu que ça allait être dur , mais j'étais motivé et déterminé pour réussir, en plus j'allait intégrer l'internat donc j'étais préssé de voir ce qui allait se passer. Les jours passent, je me dis que les premiers cours sont plutôt tranquille, les cours défilent, premiers DS.....CATASTROPHE : mes notes en math , physique , Sciences de l'ingénieur, j'étais carrément mal parti,moi qui voyais les cours comme "tranquille". Les premières colles arrivent : HOP on rentre dans une cadence incroyable, du jamais vu pour moi. Deux colles par semaine, les DS, les DM , les interro, les exos à préparer, le cour à apprendre, les NOTES..... s'en était trop pour moi.Plusieurs fois j'ai songé à abandonner...

MAIS je ne l'ai jamais fait (heureusement)

— ....Mais cette pensée c'est vite éffacée

J'ai commencé à comprendre ce qui n'allait pas, c'est simple : je n'étais pas ORGANISEE , je n'apprenais pas mon cour (mais whaaaaat j'ai vraiment cru que ça allait marcher ????? :,)) ou du moins pas efficacement. J'ai décidé de me prendre en main.

J'ai commencé à apprendre mon cour chaque soir et pas attendre la montagne à bosser, à bien écouter en classe, à faire mes exos quelques fois , à arriver en khôlle en ayant regardé le programme et en conaissant le cour :') . J'ai commencé à avoir d'excellente notes en interro , de bonnes notes en DS  (faut pas abuser non plus) et mes khôlles de mieux en mieux réussi. Concours blanc arrive et pareil , j'ai su ce qui allait me rapporter des points et ca a marché. Et hop me voilà en classe étoilé l'année d'après.

Un seul mot d'ordre: NE JAMAIS ABANDONNER.

— Les amis, les fous rire, les liens crée: une expérience incroyable et qu'il faut vivre.

Je dirai que la CPGE restreint les activités sociales, mais en offre d'autre qui lui sont propre.Je n'avais plus trop le temps de voir mes potes de l'exterieur c'est vrai , mais les amis que je me suis fait en prépa, je pouvais les voir H24, je vivais avec eux on fait plein de conneries, on s'éclate , de gros fou rire, on sort bien sur (ne pas croire qu'on est enfermé) et la plupart d'entre nous font du sport.

On ne se tue pas au travail mais il faut suivre et apprendre ton cours si tu veux pas te retrouver au bout du rouleau. Mais ne t'inquiète pas , on s'en sort toujours et les amis sont là quand y'a besoin. Et au final, c'est deux ans de sel pour une vie de miel.

En vérité, là  c'est donc bientôt la fin pour moi , et je me dis qu'en fait c'était incroyable , une experience unique, que j'ai adoré  et dont je me souviendrait toujours.

Tous les articles de cet Advisor

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle