Les débouchés suite au diplôme de Sage-Femme

Shamy Thiesse

Vous êtes étudiant.e.s et prévoyez de consacrer votre avenir à la maïeutique ? Cet article est fait pour vous !

La maïeutique en Europe...

La maïeutique, tout comme n'importe quel métier, est un secteur de la médecine et du paramédical regorgeant de perspectives d'avenir. Tout comme un.e médecin peut exercer en cabinet ou en milieu hospitalier, la.e sage-femme peut choisir son secteur de travail.

Elle peut se contenter de son diplôme, ou bien renforcer sa formation. Masters, DU, la liste est longue : Echographies, gynécologie, consultations prénatales, contraceptions, conseiller.e en lactation... Les possibilités sont telles qu'une sage-femme exerçant en cabinet a un potentiel similaire qu'un.e gynécologue en consultation de suivi.

Depuis 2005, la directive sectorielle nous permet également d'exercer dans toute l'Union Européenne, à condition que notre diplôme ait été obtenu dans la zone Euro. Un large choix s'offre une nouvelle fois à nous.

 

Un même diplôme, de vastes différences...

Bien que nos formations se rassemblent, les techniques et les modalités diffèrent d'un pays à l'autre, même des pays voisins. En Belgique, par exemple, la sage-femme à une formation très renforcée sur les soins et gestes infirmiers. C'est pour cela qu'il est très important, dans une perspective d'avenir de travailler dans un pays autres que celui de nos études, de s'apprivoiser ses services hospitaliers. Par exemple, vous étudiez en Belgique et souhaitez travailler en France ? Mettez toutes les chances de votre côté en réalisant vos stages pratiques dans des institutions françaises.

 

Possibilités d'exercer... A l'infini !

Si vous êtes rémuant.e, actif.ve, que vous avez un besoin ardent de vous stimuler : préférez un service maternité de niveau 3 où l'activité répondra à vos attentes. Bien qu'il y ai du travail partout, ici, vous n'aurez pas le temps de chanter : grossesses pathologiques et/ou à risque, prématurités de moins de 33 semaines, nouveau-nés de moins de 1500 gr, malformations foetales... Avec un service de néonatalogie et de réanimation néonatale, vos journées seront bien remplies.

Néanmoins si vous laisser porter par le vent ne vous inspire pas plus que ça, mais que l'organisation est votre fort, n'hésitez plus à ouvrir votre propre cabinet libéral et/ou à travailler en collaboration avec un.e médecin et/ou un.e gynécologue. Vous recevez vos patient.e.s, réalisez des consultations pré et post natales, réalisez des déplacements à domicile, alternez entre votre cabinet et un service hospitalier si cela vous chante...

En maison de naissances, en cocons... Si vous aimez le calme tout autant que la mobilité, et que la sur-médication vous rebute, il vous reste tout un large pannel d'exploration. Ici, la prise en charge se sépare au maximum de toutes médications, à condition que la grossesse soit jugée sans risques et sans complications.

 

Qu'attendez-vous ? Votre métier vous tend les bras !

 

Pour plus d'informations, contactez-moi.


— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédacteur

N’hésite pas à le contacter pour discuter avec lui