Fais ce que tu aimes et tu te surprendras toi-même !

Carla Le gall

Tu l'as connais, cette petite voix dans ta tête qui te dit que tu n'es pas assez performant et que tu n'y arriveras pas si tu te lances ? Et bien saches que je prends quelques minutes de mon temps pour rédiger un article à ce sujet. Et je voudrais te dire qu'il est important que tu te poses et que tu y réfléchisses un peu plus ! Tout d'abord, personne d'autre que toi même n'est apte à dire ce que tu peux faire ou non, toi seul(e) connais tes propres limites et ambitions. Il est donc important que tu puisses te détacher personnellement de l'avis des autres pour pouvoir réfléchir. Ils ont leur conception de la vie et c'est bien triste, mais ça ne te concerne pas. Alors souffles un instant et poses toi les bonnes questions. 
 

— Quelles sont les bonnes questions, au juste ?

"Est-ce que cette envie vient de moi ?"  Alors oui, ça peut paraître bête, mais j'ai rencontré plusieurs personnes sur le site et dans mon parcours qui ont entrepris des études pour faire plaisir à maman et papa, sans trop réfléchir à ce qu'eux voudraient faire et résultat des courses ? On se rend compte au bout de trois ans d'études qu'on est pas fait pour ça et qu'on a perdu du temps ! Je ne le vous souhaite pas, même si on en apprends quand même
"Est-ce que j'arrive à me projeter, à apprécier cette représentation ?" Essaies quelques secondes, ça ne devrait pas être très difficile.

— Mais encore.. ?

"Est-ce que je connais réellement la discipline ?" Souvent on a des idées reçu d'une discipline. Par exemple la psychologie on a tendance à oublier qu'il y aura des statistiques, de la neurobiologie et de la cognitive... Je précise qu'il est mieux de se renseigner avant de se lancer pour ne pas vivre une grosse désilusion en arrivant à l'université.
"Est-ce que faire tant d'année d'études ne me dérange pas ?" Quoi qu'il en soit, j'ai appris que quand on veut réellement quelque chose, la réponse est oui à peu près partout. Bon j'avoue ne pas trop m'être renseigné sur toutes les disciplines avant d'aller en psychologie, mais j'aimais tellement la clinique que même avec 8 matières insupportables à coté, j'aurais relevé le défi !

— Qu'est-ce qui peut me mettre des bâtons dans les roues ?

"L'argent." Alors oui, c'est quelque chose qui peut poser problème selon le contexte, mais n'oubliez pas que vous pouvez faire une demande de bourse si vos parents ne peuvent pas vous aider. Si vos parents ne peuvent pas vous aider vous pouvez toujours voir une assistante sociale et lui expliquer votre problème pour qu'elle revoit votre dossier. Ensuite, sachez que si vous êtes vraiment mal financièrement en dehors des bourses, l'aide ponctuelle d'urgence existe, il suffit encore de le demander à son AS. Vous pouvez également trouver un job à mi temps à coté de vos études, c'est faisable, je faisais 15h de garde d'enfant à coté de mes cours et c'était une très bonne expérience contrairement à ce qu'on peut croire !

— Mais encore... ?

"Les études sont trop difficiles, je n'ai pas le niveau." Alors, ne paniquez pas, l'université c'est compliqué, mais si on est aime ce qu'on fait on est généralement bien motivé. Il n'y a donc absolument pas de raison a ce qu'on ne réussisse pas. Et je parle bien en connaissance de cause, j'ai réalisé un baccalauréat avec un niveau très bas (professionnel) et je m'en sort très bien aujourd'hui à l'université (j'ai 13,5 de moyenne quand même, donc c'est largement faisable.) Par contre soyez curieux, conscencieux et conscient que ça demande du temps et de l'investissement personnel. 
"J'ai peur de l'échec." Oui c'est courant, beaucoup ont peur d'échouer. Sauf que si on ne se lance pas, on ne sait jamais et on ne devient pas ce qu'on a envie d'être. Apprenez à mieux vous connaître et vous saurez vous démarquer.

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle