La réorientation

Albane Redon

Introduction

Vous vous posez des questions sur votre parcours et vos études !
Qu'est-ce que je veux faire plus tard ? Est-ce que la formation dans laquelle je suis me correspond ? Est-ce réellement le métier que je veux exercer plus tard ? Je choisi une Licence ou un DUT ? etc...

Je vais vous parler de mon expérience, qui je l'espère, pourra vous être utile. 
Je m'adresse à vous lycéens ou étudiants dans le doute, dans la recherche d'un avenir qui vous convient. 

Nous sommes une majorité même une quasi-totalité à vouloir s'épanouir dans notre métier plus tard, c'est pour cela que nous devons réfléchir à qui nous sommes d'abord. Les envies et les ambitions qui nous animent, qui nous poussent à faire tel ou tel choix professionnel. Ainsi, il faut avant tout choisir les études qui nous correspondent.

Mon lycée

En 2019, j'obtiens mon bac Scientifique (sans mention), oui c'est vrai j'aurais du travailler davantage, mais ce n'est pas une mention où un type de bac qui déterminera mon avenir. Depuis mes 10 ans je souhaitais devenir chimiste pour de multiples raisons, j'ai d'ailleurs effectué 4 stages en laboratoire durant mes années lycée. Finalement, au cours de ma terminale, je décrochais dans les cours de physique, chimie et math et je m'intéressais à d'autres choses. A la fin du lycée, j'ai pris en main l'organisation de la soirée (after) du bal de promo, et c'est en organisant cet événement que l'idée de faire de l'événementiel me traverse l'esprit. Ma professeur de physique m'a même confisqué les listes de personnes, que je tenais pour l'organisation, en cours. Je me suis vite dis que c'était juste une idée, rien d'aussi concret que mon projet d'orientation dans la Chimie. En mai 2019, je suis acceptée en DUT Chimie à Rennes, c'était pour moi un objectif atteint. Il s'agissait de l'établissement où je souhaitais étudier après mon bac.

Ma phase de questionnement

En septembre 2019, je fais ma rentrée en DUT Chimie. Je trouve rapidement mes petits acolytes de soirée. J'avais plus la tête à faire la fête qu'à travailler je l'avoue. Au début, je trouvais les cours intéressants et j'aimais bien les expériences de TP, mais cet environnement, en y réfléchissant, ne me convenait pas. Je suis partie seule une semaine en Finlande en novembre, un voyage que je rêvais de faire. C'est en revenant (à la réalité) que je commence à me poser de réelles questions. Pourquoi je m'investis aussi peu dans mon travail ? Suis-je prête à continuer encore 5 ans dans les formules scientifiques ? Est-ce dans un laboratoire que je veux travailler plus tard ?

Je ne me considère pas comme une personne feignante, mais lorsque quelque chose ne m'intéresse pas, je ne vais pas m'attarder dessus. A l'inverse, quand un sujet, un projet ou une mission me motive, je vais me donner à 100 %. Je suis quelqu'un de dynamique et perfectionniste. Des traits de ma personnalité qui ne collaient pas assez avec mon projet professionnel dans la chimie.

Mes démarches de réorientation

Toujours en novembre 2019, j'abandonne le DUT Chimie car je ne notais plus mes cours, et même je dormais en cours. Je me suis dis qu'il vallait mieux trouver des occupations en adéquation avec mon futur projet. Je me suis rendue à des salons de l'étudiant, j'ai contacté des anciens élèves et j'ai réalisé des tests en ligne sur ma personnalité, m'indiquant les métiers qui pourraient me correspondre. Tous m'orientent vers l'événementiel. 
Je me met en relation avec la conseillère d'orientation de l'université de Rennes 1, elle m'a beaucoup aidé dans ma réorientation. Je deviens bénévole au festival des Transmusicales de Rennes en Décembre, je travaille dans l'agence événementiel City One et en février, j'ai effectué un stage dans une agence de publicité à Paris.
Je me suis inscrite en licence d'anglais option info-com au second semestre, à l'université de Rennes 2, car la maîtrise de l'anglais est aujourd'hui indispensable.

La conclusion de mon expérience

En mai 2020, je reçois mes réponses Parcoursup. Les formations dans la communication sont très demandées et donc plus sélectives que d'autres. J'étais bien placée dans la liste d'attente du DUT Information-Communication à l'IUT de Lyon. Une formation me permettant de m'orienter vers l'événementiel par la suite. Le DUT (à l'inverse d'une licence) est pour moi la forme de cursus me correspond le plus. En septembre 2020, j'intégre le DUT à l'IUT Jean Moulin de Lyon III. Depuis, je m'éclate dans les cours que je trouve plus attractifs et plus intéressants. Je sais désormais que c'est l'environnement et le domaine qui me plaît et qui me convient. 
 

J'espère que mon expérience à pu t'aider à répondre à certaines de tes questions.

Si tu veux en savoir davantage sur moi, mon parcours, les universités ou même les villes que j'ai fréquentées, n'hésite pas à prendre rendez-vous avec moi, je t'accorderais mon temps libre avec plaisir, pour répondre au mieux à tes questions !


— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle

N’hésite pas à discuter avec nos Advisors !

Découvrir

— Notre rédactrice

N’hésite pas à la contacter pour discuter avec elle